Gabon: Ali Bongo règle ses comptes à l’opposition à l’issue d’une manifestation

Gabon: Ali Bongo règle ses comptes à l’opposition à l’issue d’une manifestation
le Président de la République du Gabon Ali BONGO

Le Président de la République du Gabon Ali BONGO

Au cours d’un meeting du parti au pouvoir à Libreville, le Président gabonais Ali Bongo a réglé ses comptes à son opposition, avec des révélations sur les relations d’argent que son défunt père entretenait avec certaines personnalités politiques.

«Vous savez, on dit qu’il faut que le président parte, qu’on ne veut plus le voir, qu’il s’en aille. Mais chacun d’entre nous a vécu dans la maison de son père ! Et moi, dans la maison du mien, tous les soirs, on voyait des personnes qui venaient avec le sac vide et qui repartaient, le sac plein. Moi, Ali, j’étais dans un coin car c’était la maison de mon père ! Mais je préparais le sac et je voyais tout. On me disait : « Tu vois, mais tu ne dis rien « », a déclaré Ali Bongo.

La manifestation était placée sous haute surveillance parce que l’opposition souhaitait également faire un meeting au carrefour Rio pour soutenir les syndicalistes en grève et exiger le rapatriement de la fortune de feu Omar Bongo.

Finalement, c’est la manifestation du parti au pouvoir programmée au même endroit et à la même heure qui a eu lieu.

La marche qui a précédé ce meeting a été une démonstration de force pour l’ancien parti unique gabonais et ses alliés. Dirigeants et militants ont marché main dans la main sur environ 5 kilomètres jusqu’au carrefour Rio, où les a rejoint Ali Bongo Ondimba.

Bongo s’est voulu amer contre les opposants qui ont souhaité son départ du pouvoir et qui exigent également le rapatriement de la fortune de son père, Omar Bongo.

De l’autre côté, l’opposition qui avait été confinée dans un petit carrefour par la police a dit tout le mal qu’elle pense du régime d’Ali Bongo. «Nous ne sommes pas contents parce que c’est nous les premiers à solliciter cette place», confiait un participant.

Un nouveau meeting est prévu à Rio dans les tout prochains jours.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
ali bongogabon

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

RDC: l’industrie du bois accuse Greenpeace de vouloir mettre la forêt « sous cloche »

La Fédération des industriels du bois (FIB) congolaise a accusé mardi des ONG internationales comme Greenpeace de vouloir mettre la

Une étude du PNUD explique les causes du chômage des jeunes à Kinshasa, en RDC

Une étude présentée par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) estime que le chômage des jeunes à

RDC : Malu Malu, mort ou toujours vivant ?

[GARD align= »center »] La question vaut tout son pesant d’or au regard de la tournure que la nouvelle a pris. Nous

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*