Gabon : Emmanuel Issoze Ngondet nouveau Premier ministre

[GARD align= »center »]

 Ali Bongo Ondimba, a nommé un nouveau Premier ministre, l'actuel ministre des Affaires étrangères Emmanuel Issoze-Ngondet|©DR

Ali Bongo Ondimba, a nommé un nouveau Premier ministre, l’actuel ministre des Affaires étrangères Emmanuel Issoze-Ngondet|©DR

Avec le président Ali Bongo, les choses passent vite. Investi mardi dans sa fonction de chef d’Etat pour un second septennat, le président du Gabon a choisi Emmanuel Issoze Ngondet pour diriger le prochain gouvernement.

«Le Président Ali Bongo Ondimba a nommé par décret M. Emmanuel Issoze Ngondet au poste de Premier ministre, Chef du gouvernement et lui a demandé de former un gouvernement d’ouverture », a indiqué, mercredi, un communiqué de la présidence du Gabon.
Emmanuel Issoze Ngondet, 55 ans, originaire de Makokou, était ministère des Affaires étrangères du précédent gouvernement.  

Au cours de sa carrière, il a représenté le Gabon dans de nombreux pays, notamment au Cameroun, en Grande Bretagne, au Canada, en Allemagne, en Corée du Sud et également auprès de l’Union Africaine à Addis Abeba, puis auprès de l’Onu à New York, selon des médias gabonais.

En janvier 2011, il rejoint le gouvernement en qualité de ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, chargé de la réforme de l’Etat. En 2012, il est à la tête du ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale, de la Francophonie et de l’Intégration Régionale.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
Emmanuel Issoze Ngondetgabonpremier ministre

[fbcomments]

Related Articles

Burundi: Pierre Nkurunziza expulse un diplomate rwandais

Le torchon brûle de nouveau entre le Burundi et le Rwanda. Mercredi, le gouvernement burundais a pris une décision d’expulser

Centrafrique : Bozizé prêt à revenir sur l’arène politique

[GARD align= »center »] François Bozizé chassé du pouvoir en mars 2013 par la Seleka, entend revenir sur la scène politique. Dans

UE : feu rouge à 280 transporteurs aériens de 22 pays, dont 16 pays africains

La Commission européenne a publié jeudi une liste noire dans laquelle 280 transporteurs aériens de 22 pays, dont 16 pays

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*