Gabon : la police relaxe des étudiants arrêtés suite à une marche

Gabon : la police relaxe des étudiants arrêtés suite à une marche

La police gabonaise a relaxé lundi soir une trentaine d’étudiants arrêtés en matinée sur le boulevard du front de mer où ils marchaient en direction de la présidence de la République pour réclamer des bourses d’études. « Ils nous ont relâché après avoir relevé nos identités et écouté nos revendications », a déclaré un des étudiants interpellés à sa sortie du Commissariat central de Libreville où il a passé la journée avec ses camarades.

Aucune procédure judicaire n’a été ouverte contre eux, selon un autre étudiant.

Ces étudiants, une cinquantaine, ont organisé une marche du campus de l’Université Omar Bongo (UOB) vers le palais présidentiel où ils souhaitaient aller crier leur colère à cause de refus de l’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG) de leur accorder ce droit comme prévu dans les textes.

Selon une loi de 2010, tout étudiant ayant réalisé un succès peut obtenir une bourse. Quelques 500 étudiants aynant réalisé ce succès n’ont pas été gratifié de cette bourse d’où la colère à l’ origine de la marche.

L’ANBG soutient que la même loi dispose que la bourse n’est pas accordée aux étudiants ayant réalisé plus d’un échec dans le même cycle.

« Il y a eu des divergences dans l’interprétation de cette loi », a reconnu le Directeur général de l’ANBG, Jean François Thardin. M. Thardin affirme que le gouvernement, via le Premier ministre, Raymond Ndong Sima, a saisi le conseil d’Etat pour trancher ce débat. Le Conseil n’a pas encore réagi.


Tags assigned to this article:
étudiantgabon

Related Articles

Gabon : Le parti au pouvoir n’a toujours pas de candidat pour affronter Jean Ndong à la Mairie de Libreville

[wp_ad_camp_3] Qui sera le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG), le parti au pouvoir au Gabon ? Question difficile à répondre

Gabon: un étudiant tué lors de la manifestation interdite de l’opposition

[GARD align= »center »] Un étudiant gabonais a été tué samedi au cours d’une manifestation interdite de l’opposition réclamant le départ du

Gabon : Ali Bongo humilié par un député démissionnaire du pouvoir

[GARD align= »center »] Surprise lors de la tournée d’Ali Bongo à quelques semaines de l’élection présidentielle. Après avoir violemment critiqué le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*