Gabon: l’opposition et le gouvernement se concertent pour des élections crédibles

Gabon: l’opposition et le gouvernement se concertent pour des élections crédibles

[dropcap font= »arial »]L[/dropcap]es principaux partis de l’opposition gabonaise ont mis fin à leur bouderie et ont rencontré mercredi le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndoungou pour parler des préparatifs des élections municipales de décembre prochain que l’opposition veut transparentes et crédibles.

La rencontre entre les deux principales coalitions de l’opposition gabonaise que sont l’Union des forces de l’alternance ( UFA, qui avait boycotté les législatives de 2011) et l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR) a eu lieu au cabinet de travail du ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou.

Selon Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé, président de l’UFA, les questions relatives à la transparence électorale étaient à l’ordre du jour de cette concertation. L’opposition exige son implication dans le projet d’introduction de la biométrie dans le processus électoral.

En décembre 2011, plusieurs partis membres de l’UFA avaient boycotté les élections législatives parce que le gouvernement n’avait pas accepté l’introduction de la biométrie dans la confection de la liste électorale et l’identification des électeurs.

L’opposition a demandé mercredi au ministre de l’Intérieur son implication dans les opérations d’enrôlement des électeurs sur la liste électorale et la création d’un comité ad hoc pour le suivi des décisions prises par consensus.

Le ministre de l’Intérieur, visiblement satisfait de cette ouverture de l’opposition au dialogue, a affirmé qu’il n’est pas opposé aux doléances de l’opposition. Selon des observateurs de la politique gabonaise, ce consensus pourrait conduire vers des élections apaisées en décembre prochain.

Les élections municipales devaient se déroulées au plus tard en avril 2013. Elles ont été reportées à décembre 2013 pour permettre la mise en place d’un nouveau fichier électoral biométrique censé, selon l’opposition, mettre fin à la fraude qui caractérise toutes les élections politiques au Gabon.

Les élections municipales permettent de renouveler le mandat des conseillers municipaux et départementaux. Ces élus élisent à leur tour les maires et les présidents des assemblées départementales.

 

Oeildafrique.com avec Xinhua


Tags assigned to this article:
éléctionsgabon

Related Articles

Liberté de presse : le continent africain a soufflé le chaud et le froid en 2015

[GARD align= »center »] En 2016, le continent africain est arrivé deuxième derrière l’Europe en matière de liberté de la presse, selon

Gabon : Le franco-ivoirien Olivier Roux molesté et expulsé sur ordre de l’exécutif

[GARD align= »center »] Les autorités gabonaises ont refusé l’accès au territoire gabonais au franco-ivoirien, Dr Olivier Roux pourtant bien connu au

Bénin : Yayi Boni réclame sa pension de retraite présidentielle à Talon

[GARD align= »center »] L’ex-président béninois Boni Yayi, a introduit auprès du chef de l’État Patrice Talon et du président de l’Assemblée

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*