Gabon: mort à 58 ans d’André Mba Obame, ancien ministre de l’Intérieur

Gabon: mort à 58 ans d’André Mba Obame, ancien ministre de l’Intérieur
L'opposition gabonaise et fondateur de l’Union nationale, André Mba Obame

L’opposition gabonaise et fondateur de l’Union nationale, André Mba Obame

André Mba Obame, figure charismatique de l’opposition gabonaise, membre fondateur de l’Union nationale, est mort ce dimanche 12 avril 2014, en fin de matinée à Yaoundé au Cameroun. Ancien ministre de l’Intérieur durant le régime d’Omar Bongo,  il était malade depuis 2011.

Membre fondateur de l’UN, André Mba Obame avait été contraint de s’éloigner de la vie politique gabonaise en 2013 pour des ennuis de santé. Ceux-ci  l’ont fait séjourner à Niamey au Niger à Yaoundé et Mba Obame projetait de se rendre en Afrique du Sud dans un centre de remise en forme. Ce qui devait être la dernière étape de l’opposant dans une quête de santé.

La dernière apparition publique d’André Mba Obame remonte à fin avril 2014. C’était alors à Rome où il s’était rendu pour assister, en tant qu’ancien séminariste et catholique pratiquant,  à la canonisation des papes Jean XXIII et Jean-Paul II à la basilique Saint-Pierre.

André Mba Obame,  qui estimait qu’il avait été l’objet d’attaques mystiques répétées, a occupé plusieurs fonctions politiques dans le régime d’Omar Bongo Ondimba. Après la mort de ce dernier, il était passé dans l’opposition, avant d’être candidat à la présidentielle organisé en 2011. Il avait ensuite contesté la victoire d’Ali Bongo, le fils de l’ancien chef de l’Etat, en dénonçant un «coup d’Etat électoral», avant de revendiquer la victoire. A la suite, l’Union nationale (UN), a été dissoute.

André Mba Obame avait réussi à fédérer plusieurs cadres de l’ancien régime, qui sont désormais, devenus figure de proue de la contestation contre le pouvoir de l’actuel Président gabonais, Ali Bongo.

La prochaine élection présidentielle est prévue pour 2016 alors que le Gabon,

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
André Mba Obamegabon

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

RDC: plus de 3.000 morts au Kasaï selon un député d’opposition

[GARD align= »center »] Un député d’opposition a estimé vendredi à plus de 3.000 morts depuis le début de l’année le bilan

Congo Brazzaville : coup de théâtre au sein du PCT

[GARD align= »center »] Dans son livre intitulé le « Parti Congolais du Travail, faire la politique autrement », qui vient de paraître chez

Congo: A propos du chômage retour sur le chiffre présidentiel qui fait jaser

Les internautes y vont de leurs commentaires souvent libertins. Il faut dire que le fait ne laisse pas indifférent. Dans

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*