La Gambie annonce son retrait de la CPI

[GARD align= »center »]

Gambie, Yaya

Le président Gambien, Yahya Jammeh

Après l’Afrique du Sud et le Burundi, la Gambie a annoncé mardi son retrait de la Cour pénale internationale (Cpi), reprochant à la juridiction de ne pas poursuivre des dirigeants des grandes puissances auteurs « crimes de guerre ».  

« À partir de ce jour, mardi 24 octobre (2016), nous ne sommes plus membres de la CPI et avons entamé le processus prescrit par le statut fondateur pour nous en retirer », a dit le ministre gambien de l’Information, Sheriff Bojang, dans une déclaration.

Bojang qui s’exprimait à la télévision nationale, a accusé la CPI de « persécution envers les Africains, en particulier leurs dirigeants », alors que selon lui « au moins 30 pays occidentaux ont commis des crimes de guerre » sans être inquiétés depuis la création de cette juridiction internationale.  

Cette mesure constitue un revers pour la procureure de la CPI, Fatou Bensouda, ancienne ministre gambienne de la Justice du président Yahya Jammeh.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et le président de l’Assemblée des Etats parties au traité fondateur de la CPI, le ministre sénégalais de la Justice, Sidiki Kaba, ont appelé les pays qui critiquent le fonctionnement de cette juridiction à ne pas se retirer.

La Gambie, UN État anglophone d’Afrique de l’Ouest de quelque deux millions d’habitants, est dirigée depuis 1994 par Yahya Jammeh, qui est arrivé au pouvoir à la suite d’un coup d’État sans effusion de sang. Il a été élu en 1996, puis constamment réélu depuis.   

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
CPIgambie

[fbcomments]

Related Articles

RDC : Imbroglio sur l'identité de 1.000 familles entrées au Nord-Kivu à partir du Rwanda

La situation reste confuse sur l'identité de deux cents familles arrivées du Rwanda qui se sont installées ces jours-ci à

Ray Charles Memorial Library opens in L.A.

LOS ANGELES (AP) — On what would have been his 80th birthday, Ray Charles has joined the likes of past

Mali: des islamistes détruisent des mausolées à Tombouctou

BAMAKO  – Des islamistes d’Ansar Dine, un des groupes armés contrôlant le nord du Mali, ont démoli samedi des mausolées

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*