Gambie: des chrétiennes vivent le calvaire face à l’Etat islamique de Jammeh

[GARD align= »center »]

 

yaya

En Gambie, des communautés religieuses, particulièrement les chrétiens semblent être sous le choc depuis la proclamation de l’Etat Islamique. Surtout ce sont les chrétiennes qui souffrent le plus du décret de port obligatoire du voile du président gambien. Des femmes racontent ce nouveau mode qui leur est imposé.

Elles sont le choc, après le décret du président gambien qui impose depuis le 31 décembre dernier aux femmes travaillant dans l’administration, de se couvrir la tête. Selon des médias, même l’Évêque de la Gambie est inquiet de la mesure prise par Yaya Jammeh. Le chef de l’Eglise a envoyé une lettre confidentielle au président gambien, qui n’a toujours pas répondu. Au sein de l’administration gambienne, les chrétiennes sont obligées de porter le voile au risque de se voir châtier par des agents de la NIA.

«Nous avons été forcées contre notre volonté pour embrasser un style vestimentaire qui n’est pas conforme à notre foi du Christianisme. Les fonctionnaires de confession chrétienne en Gambie sont endoctrinés par Yahya Jammeh pour embrasser des valeurs islamiques et un nouveau style vestimentaire», a indiqué au journal Freedomnewspaper une fonctionnaire du ministère gambien de la Justice.

Elle ajoute que toute femme qui n’est pas voilée, perd d’office son emploi. «Je n’ai jamais mis de voile sur ma tête depuis que je suis née», a-t-elle reconnu.

Le journal a interrogé une autre dame chrétienne, officiant au bureau de la présidence. Celle-ci affirme que «le Christianisme est diffamé, crucifié et persécuté en Gambie par le Président Yahya Jammeh ». Ensuite, elle rappelle que musulmans et chrétiens ont vécu dans la paix et l’harmonie dans ce pays, «mais Jammeh est sur le point de renverser cette relation harmonieuse qui a existé entre les deux fois. Il force des femmes de confession catholique dans son gouvernement à s’habiller comme des musulmanes. Ceci est une attaque contre le christianisme et la liberté religieuse».

A la GRTS, télévision publique gambienne, la journaliste Winifred Nicole de confession chrétienne a présenté le journal vêtue comme une musulmane. Ce que cette chrétienne n’avait jamais fait auparavant.

La Gambie, peuplée à 90% de musulmans, est désormais un Etat islamique. Une police islamique a été chargée de traquer les femmes mal voilées.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
gambie

[GARD align="center"] [fbcomments]

Related Articles

Minerais du sang en RDC : négligence des entreprises américaines, selon un rapport

Les entreprises américaines négligent leurs obligations destinées à éviter qu’elles ne financent les parties en conflit dans l’est de la

Congo : les évêques demandent la libération des prisonniers politiques

[GARD align= »center »] Au Congo-Brazzaville, la Conférence Episcopale vient de clôturer sa 45ème Assemblée plénière. A la fin des travaux, les

Rwanda: Kagame vendredi à Paris pour une réunion de l’Unesco

Le président rwandais Paul Kagame doit venir vendredi à Paris pour une réunion de l’Unesco mais ne rencontrera aucun responsable

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*