Gambie: le nombre d’électeurs revu à la hausse

[GARD align= »center »]

©DR

©DR

En Gambie, l’élection présidentielle doit avoir lieu le 1er décembre 2016. Mardi, la Commission électorale indépendante (CEI), a annoncé que 886. 578 Gambiens sont appéles aux urnes pour élire leur président.

C’est mardi à son siège que la Commission électorale indépendante a lancé ses activités liées à l’élection présidentielle gambienne prévue le 1er décembre prochain. Alieu Momar Njai, Président de la CEI a affirmé que  89.649 nouveaux électeurs se sont vus inscrire au fichier électoral entre le 14 janvier et le 12 mars 2016.

Le chef de la CEI a précisé donc que  886. 578 Gambiens sont appéles aux urnes contre 796.929 durant la présidentielle de 2011. «Le nombre de bureaux de vote est passé à 1422 alors qu’à la dernière élection, il y avait 1300 lieux de vote”, a ajouté Alieu Momar Njai.

“Le nombre de circonscriptions est passé à 53 après une nouvelle cartographie du pays. Les électeurs des nouvelles circonscriptions seront reconnus par leurs cartes d’électeurs sur lesquels, il y aura un autocollant, selon la loi électorale”, a indiqué Alieu Momar Njai.

Le chef de la CEI a promis une élection “précise, transparente, libre et équitable”. «Le gouvernement de la Gambie a fourni toutes les conditions pour avoir des élections présidentielles transparentes”, a-t-il dit.

Les dossiers de candidature seront enrgistrés du 7 au 10 novembre 2016 au siège de la CEI. La campagne électorale débute à partir du mercredi 16 novembre 2016 pour finir au mardi 29 novembre 2016.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]

 


Tags assigned to this article:
gambie

[fbcomments]

Related Articles

Côte d’Ivoire : Michel Gbagbo crée l’émeute à l’université Félix Houphouët Boigny

A peine sorti de prison que le fils Michel de l’ex président Laurent Gbagbo en détention à la Haye renoue

Économie: un forum réunit l’Afrique et l’Italie en octobre

[GARD align= »center »] C’est une opportunité d’affaires qui s’offre entre entrepreneurs italiens et africains. Les 17 et 18 octobre prochain, à

Togo: 25 députés de l’opposition déposent une proposition de loi limitant le mandat présidentiel

[GARD align= »center »] Les partis de l’opposition parlementaire du Togo ont déposé mercredi sur la table du président de l’Assemblée nationale

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*