Gambie : Sous pression Yahya Jammeh recule et opte pour une saisine de la cour suprême

[GARD align= »center »]

Le chef de l'Etat gambien Yahya Jammeh

Le chef de l’Etat gambien Yahya Jammeh|AFP

Après avoir annoncé le rejet des résultats et la convocation d’un nouveau scrutin .Yahya Jammeh fait un pas en arrière. Prenant en compte les condamnations et le tollé suscité à la suite de son volte face anti démocratique, JAMMEH et les siens ont compris qu’ils empruntaient une voix sans issue. 

Jammeh n’avait aucune marge de manoeuvre car la CEDEAO disposait des instruments de pressions pour faire respecter le choix du peuple Gambien.

En effet ce dimanche dans un communiqué rendu public, l’APRC le Parti de Yahya Jammeh annonce introduire un recours devant le juge électoral  pour contester le scrutin présidentiel. 

Le dépôt légal de ce recours arrive à échéance ce lundi 12. Problème, Ce lundi est férié en Gambie. Alors le parti de Jammeh annonce le dépôt du recours pour mardi. Tout compte fait le juge dira le droit et se prononcera sur la recevabilité d’un recours introduit au lendemain du délais légal. 

Jammeh est pris dans son propre piège. C’est lui qui par décret avait fixé ce délais un jour férié. En claire Jammeh choisi certes la voie légale mais cela démontre que le Lion de Banjul n’a plus les dents. 

Ce fait le paraît illusoire et superfétatoire, celui de constater que l’organisateur du scrutin, celui qui a fait coupé les communications durant plusieurs jours crie une semaine après la publication des résultats qu’il avait accepté  à la fraude. 

Fenelon Massala

[GARD align= »center »] 

Fénelon Massala

Fénelon Massala

Journaliste, Grand Reporter.


Tags assigned to this article:
gambieYahya Jammeh

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Réforme constitutionnelle en Côte d’Ivoire: L’UA demande au parti de Gbagbo de privilégier le dialogue

[GARD align= »center »] La représentante spéciale de l’Union africaine (Ua) en Côte d’Ivoire, Joséphine Charlotte Mayuma Kala, a demandé ce week-end

Sénégal: Entre rejet des exceptions et incompétence de la CREI, le procès de Karim Wade reprend mardi 05 août

[GARD align= »center »] A côté de la condamnation à deux ans de prison de prison ferme du jeune Moise Rampino, partisan

Afrique du Sud : Zuma reprend ses consultations pour sortir le pays des grèves

Le président Jacob Zuma a repris mercredi ses consultations au sommet avec les partenaires sociaux pour trouver une issue à

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*