Gambie: le Sénégal condamne le revirement de Jammeh

[GARD align= »center »]

Le président sénégalais, Macky Sall

Le président sénégalais, Macky Sall

Le Sénégal, unique voisin terrestre de la Gambie, a condamné vendredi soir le revirement du président gambien Yahya Jammeh, qui a rejeté les résultats de l’élection du 1er décembre une semaine après avoir reconnu sa défaite, exigeant qu’il cède pacifiquement le pouvoir.

« Le Sénégal rejette et condamne fermement cette déclaration », selon un communiqué de son ministre des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye, disant avoir appris « avec surprise » cette remise en cause par M. Jammeh de sa propre reconnaissance des résultats une semaine auparavant.

« Le Sénégal exige que le président sortant respecte sans condition le choix démocratique librement exprimé par le peuple gambien, qu’il organise la transmission pacifique du pouvoir et qu’il assure la sécurité et l’intégrité physique du président nouvellement élu », Adama Barrow, candidat d’une large coalition d’opposition.

Il « engage instamment la Cédéao (Commission économique des États de l’Afrique de l’Ouest, NDLR) l’Union africaine et les Nations unies à œuvrer ensemble et prendre toutes les mesures qu’imposent la sauvegarde des résultats du scrutin présidentiel en Gambie et le respect de la souveraineté du peuple gambien ».

Par ailleurs, Dakar « met solennellement en garde contre toute atteinte à la sécurité des ressortissants sénégalais vivant en Gambie », petit pays d’Afrique de l’Ouest enclavé dans le territoire sénégalais hormis sa façade atlantique.

Dans sa déclaration télévisée vendredi soir, M. Jammeh a assuré que « l’intervention de puissances étrangères ne changerait rien ».

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
éléctiongambiepolitiquepresidentiellesénégal

[GARD align="center"]

Related Articles

Burkina: démission du ministre Adama Sagnon du nouveau gouvernement

 [GARD align= »center »] Le nouveau ministre de la Culture du Burkina Faso, Adama Sagnon, ex-procureur sous le président déchu Blaise Compaoré,

Niger: itinéraire d’un migrant gambien bloqué à Agadez

[GARD align= »center »] « Je suis prêt à mourir » pour « aller en Allemagne ». Abdullah Ibrahim, migrant gambien de 27 ans, a traversé

Togo : Le gouvernement dénoncent de faux résultats publiés par les partisans des candidats

Alors que les résultats officiels de l’élection présidentielle du 25 avril 2015 se font encore attendre, plusieurs chiffres sont publiés

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*