Gambie: toute aide imposant l’homosexualité indésirable

Gambie: toute aide imposant l’homosexualité indésirable
 [GARD align= »center »]
Le président gambien Yahya Jammeh

Le président gambien Yahya Jammeh

Le régime du président gambien Yaya Jammeh refuse, quelque soit la valeur, toute aide qui imposerait la tolérance de la pratique de l’homosexualité dans le pays.  

«Nous, le gouvernement et le peuple gambiens, disons très clairement à l’Union européenne (UE) et à toute organisation étrangère qui veut imposer l’acceptation de l’homosexualité comme condition préalable pour leur aide que nous n’accepterons jamais cette conditionnalité, peu importe le montant concerné », a déclaré dans un communiqué, publié lundi, Bala Garba Jahumpa, ministre gambien des Affaires étrangères.  

Le président gambien Yahya Jammeh a promulgué le 9 octobre une nouvelle loi, votée en août, instaurant le crime «d’homosexualité aggravée», passible de la prison à vie. L’homosexualité est interdite en Gambie, avec une peine de 14 ans de prison. Des Ong et la communauté internationale alertent régulièrement sur le respect des droits de l’homme et des homosexuels. «Les relations de la Gambie avec tout pays ou toute organisation sera basée sur le respect mutuel, le respect de souveraineté et des valeurs d’indépendance et de religion» de cet État anglophone, a précisé le ministre gambien des Affaires étrangères.

La Gambie est dirigée depuis 1994 par Yahya Jammeh.

Baba Mballo
© OEIL D’AFRIQUE

Baba Mballo

Baba Mballo

Journaliste à oeil d'Afrique, basé à Dakar (Sénégal)


Tags assigned to this article:
gambie

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

La première dame du Zimbabwe encourage Mugabe à nommer un successeur

[GARD align= »center »] « Président, n’aie pas peur! Dis-nous quel est ton choix, quel cheval nous devons soutenir », a lancé Grace Mugabe

Congo: Interpellation des présumés auteurs des troubles du 26 mars à Brazzaville

Profitant d’une manifestation de mécontentement des sinistrés qui n’avaient pas vu leurs noms sur les listes de paiement des allocations

Sao Tomé et Principe: la Commission électorale annule les résultats de la présidentielle

[GARD align= »center »] L’élection présidentielle à Sao Tomé et Principe, petit archipel africain réputé pour sa paix civile, a connu un

4c ommentaires

Espace commentaire
  1. compaore isaac
    compaore isaac 3 décembre, 2014, 11:08

    bravo a ce brave pays

    Répondre à ce commentaire
  2. Amadou Mory Fofana
    Amadou Mory Fofana 3 décembre, 2014, 12:18

    Que le bo Dieu donne longue vie et sante de fer au président Yahya Jammey pour pérenniser et gagner cette lutte contre l’homosexualité dans son pays et dans toute l’Afrique et pourquoi pas le monde entier

    Répondre à ce commentaire
  3. Yigo
    Yigo 4 décembre, 2014, 00:30

    Bravo et vive l’Afrique !
    On est indépendant, alors pourquoi cherchez vous toujours à nous imposer vos lois ????
    Gardez votre argent et laissez nous chercher Dieu et suivre sa loi et non celui d’un homme .

    Répondre à ce commentaire
  4. 17071982
    17071982 4 décembre, 2014, 13:14

    Vraiment Excellence Monsieur le Président Yahya Jammey, que mon Dieu te donne encore une longue vie sur cette terre des Hommes, qui est aussi dirigé qu’avec les démons. Tu as vraiment une inspiration divine de refusé avec toute energie cet acte démoniaques et sataniques dans ton pays. que la RDC tire conseil. une fois de plus merci Exc. Président de Gambie.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*