Gambie: un homme jugé lundi pour avoir partagé sur Facebook un dessin de Mahomet

Gambie: un homme jugé lundi pour avoir partagé sur Facebook un dessin de Mahomet
Yahya Jammeh

Image d’archives |AP

Un Gambien, accusé d’avoir partagé sur Facebook un dessin du prophète Mahomet, a été placé en détention préventive près de Banjul et sera jugé lundi, a-t-on appris samedi de source judiciaire.

Alagie Mam Seye, sans-emploi et âgé d’une trentaine d’années, a été placé en détention préventive jeudi à Brikama, près de la capitale, où il sera jugé lundi, a affirmé à l’AFP cette source judiciaire sous le sceau de l’anonymat. « Il a reconnu les accusations d’intention de blesser les musulmans en Gambie proférées par la police » en publiant un dessin de Mahomet, a indiqué la même source selon laquelle les faits se sont passés le 11 juillet à Lamin, près de la capitale.
« Je suis d’accord avec l’accusation. J’ai vu le message sur Facebook et je l’ai partagé, en me demandant si c’est vrai ou non », a dit M. Seye, selon des propos qui lui sont attribués. Le contenu du dessin n’a pas été précisé.

De nombreux musulmans jugent blasphématoires les dessins reproduisant le prophète Mahomet. La Gambie, qui compte 1,7 millions d’habitants, est officiellement peuplée à plus de 90% de musulmans.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
gambiejusticeMahomet

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

L’Afrique de l’ouest réfléchit sur l’Instrument international de traçage des armes à Lomé

[GARD align= »center »] Une rencontre sous régionale sur l’Instrument international de traçage (ITI) s’est ouverte mardi à Lomé. Organisée par le

Burkina: ONU, UA et Cédéao condamnent, exigent la libération des otages

L’ONU, l’Union africaine (UA) et la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont exigé mercredi soir la libération

Ouganda: le président Museveni deviendra berger s’il n’est pas réélu

[wp_ad_camp_5] Le président ougandais Yoweri Museveni a déclaré qu’il quitterait la politique pour devenir berger s’il perdait l’élection présidentielle du

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*