Ghana : Invention de GSlab, autre tablette africaine

Ghana : Invention de GSlab, autre tablette africaine

tablette-ghana-inventee

Encore une autre tablette numérique africaine, conçue cette fois par un Ghanéen. Derrick Addaé, un jeune inventeur ghanéen âgé de 28 ans, sort la ‘G’ Slab. Le PDG de GIL Corporation installé à Kwabre-Aboaso dans la région Ashanti au Ghana vient de concevoir la ‘G’ Slab. Une tablette numérique capable de rivaliser avec les grands noms de la technologie dont Samsung et Apple.

Pour le lancement de la ‘G’ Slab qui a eu lieu dans les locaux de l’ambassade ghanéenne à Londres le 18 octobre denier, Derrick Addae a bénéficié du soutien de l’ambassadeur ghanéen, le Professeur Kweku Danso, au Royaume-Uni. Cette tablette émet des appels téléphoniques et comporte la plupart des applications telles que le wifi, le bluetooth et le microsoft word que l’on peut trouver sur les tablettes déjà présentent sur le marché. Elle possède par ailleurs un port USB. Cette cérémonie sera l’occasion pour le Professeur Kweku Danso de féliciter M. Addaé pour son invention et de faire observer que le monde occidental a mis de nombreuses années de recherche pour concevoir des ordinateurs et en arriver à ce niveau aujourd’hui.

Après donc Vérone Mankou du Congo-Brazzaville, un autre africain vient de se distinguer. Le diplomate ghanéen a donc bon espoir que grâce aux génies de personnes comme Derrick Addaé, l’Afrique aura bientôt ses propres géants de l’informatique.  En forgeant, ne devient-on pas forgeron ?

Jonas Saraka
Abidjan-Oeildafrque.com

Jonas Saraka

Jonas Saraka

KOUAKOU Kouamé Jonas alias Jonas SARAKA. Licence de Journalisme, DEUG II en Sciences économiques.


Related Articles

Les kamikazes ayant attaqué un hôtel à Mogadiscio étaient néerlandais

Les deux kamikazes qui ont tué 25 personnes vendredi en se faisant exploser dans un hôtel de Mogadiscio où se

Guinée-Bissau : l’armée jure d’être neutre dans la crise politique

La Guinée-Bissau connaît depuis quelques semaines, une grave crise politique opposant le président José Mario Vaz et son ancien Premier

Quand les funérailles s’adaptent à la crise

En Afrique les morts ne meurt jamais car à voir les funérailles qui sont organisés on comprend que même mort

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*