Ghana: obsèques nationales de l’ex-président Mills

Ghana: obsèques nationales de l’ex-président Mills
obsèques nationales de l'ex-président Mills

Des Ghanéens agitent des drapeaux alors que passe le cercueil de l’ex-président John Atta Mills, le 10 août 2012 à Accra

La cérémonie d’obsèques nationales pour l’ex-président du Ghana John Atta Mills, mort le 24 juillet, a commencé vendredi à Accra en présence de 16 chefs d’Etats et de nombreux dignitaires étrangers dont la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton.

Environ 10.000 personnes étaient attendues à la cérémonie pour voir la dépouille.

Des funérailles nationales de trois jours avaient commencé mercredi dans tout le pays.

Parmi les présidents des Etats voisins d’Afrique de l’Ouest, celui du Togo, Faure Gnassingbe, a déclaré aux journalistes: « il était comme un frère pour moi ».

Le président du Bénin Thomas Boni Yayi – qui dirige cette année l’Union africaine – l’a décrit comme « un homme qui avait la passion de la paix pour l’Afrique et la région ».

En 2009, Mills avait reçu à Accra Barack Obama qui avait choisi le Ghana, pays paisible et relativement prospère, pour y effectuer sa première visite de président des Etats-Unis en Afrique subsaharienne.

Arrivée du Nigeria jeudi soir, Hillary Clinton assiste aux cérémonies pour l’avant-dernière escale d’une tournée africaine.

John Atta Mills est décédé subitement à 68 ans — d’un cancer, selon des sources officieuses.

De nombreux hommages au défunt, célébré pour son intégrité, étaient visibles dans la capitale ghanéenne depuis mercredi, comme ces affiches: « John Atta Mills, nous nous souviendrons toujours de toi ». De nombreux habitants portaient des brassards noirs en signe de deuil.

« J’ai vu bien des présidents, mais c’était le meilleur », a déclaré vendredi à l’AFP une octogénaire Akua Danso, ajoutant: « il était d’une grande humilité. C’est le jour le plus triste de ma vie ».

Le vice-président John Dramani Mahama avait prêté serment comme chef de l’Etat- dans le calme, quelques heures après l’annonce de la mort de Mills, confirmant ainsi la normalité démocratique, de ce pays qui vient de se lancer dans la production de pétrole.

M. Mahama devrait être candidat à l’élection présidentielle de décembre prochain.
AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
GhanaJohn Atta Millsnationalesobsèques

Related Articles

La BAD lance l’autoroute de l’information en Afrique

La Banque africaine de développement (BAD) a récemment lancé un ambitieux programme qui vise à améliorer de façon substantielle la

Arrivée du Roi Mohammed VI à Abidjan pour consacrer l’amitié maroco-ivoirienne

Le Roi Mohammed VI est arrivé mardi après-midi à 16h 30 GMT à Abidjan pour sa première visite officielle en

Congo : le « mauvais classement » au Doing business nécessite des mesures correctives (ministre)

Le ministre d’Etat congolais, en charge du développement industriel et de la promotion du secteur privé, Isidore Mvouba, a déploré

1 commentaire

Espace commentaire
  1. assurance obseques 2012
    assurance obseques 2012 29 octobre, 2012, 22:15

    oragniser des obsèques nationales cest un bel hommage pour lui

    pauline

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*