Ghana : Des ressortissants africains déguerpis d’une ancienne boite de nuit déguerpis

Ghana : Des ressortissants africains déguerpis d’une ancienne boite de nuit déguerpis
Photo d'archives pour illustration

Photo d’archives pour illustration

Les services ghanéens de l’immigration (GIS) ont procédé le matin du dimanche 13 octobre au déguerpissement et à la mise aux arrêts de 40 étrangers africains à Accra. Le T-Club, une boite de nuit de la capitale Ghanéenne qui a déposé depuis la clé sous le paillasson, serait devenu le refuge d’immigrants étrangers dont principalement des femmes nigérianes.  

En attendant sa réouverture qui n’était pas prévue pour demain, une autre activité s’y est développée. Des femmes menaient dans l’ancienne boite de nuit, une activité de prostitution.  Emmanuel Ashie, un riverain qui a assisté à l’opération révèle que c’est peu avant 6 heures du matin, que les agents de sécurité ont encerclé la zone. Après quelques tirs de sommations pour dissuader les occupants, les soldats du GIS ont fait irruption dans les locaux pour sortir tous ceux qui s’y trouvaient.

Au nombre de 40 dont essentiellement des femmes, les personnes arrêtées seront convoyées dans les locaux du Ghana Immigration Service. Drogue, sexe et alcool qui font bon ménage. Ces activités peu commodes de l’ancien bar ont fini par attirer l’attention des autorités. Cette décision prise par L’Etat Ghanéen vient définitivement l’arrêt de fermeture du bar.

Jonas Saraka
Abidjan-Oeildafrique.com

Jonas Saraka

Jonas Saraka

KOUAKOU Kouamé Jonas alias Jonas SARAKA. Licence de Journalisme, DEUG II en Sciences économiques.


Tags assigned to this article:
AccraGhanaimmigration

Related Articles

Le Niger est le pire endroit pour être mère, selon l’ONG Save the Children

WASHINGTON – Le Niger est le pire endroit dans le monde en 2012 pour être mère à cause de la

Bozizé a demandé l’asile au Bénin

Le président centrafricain déchu François Bozizé, qui avait fui son pays après la prise de Bangui dimanche par la rébellion

Zimbabwe: l’enquête sur la mort du général Mujuru définitivement close

HARARE – Le parquet général a déclaré définitivement close l’enquête sur la mort, l’an dernier dans un incendie, du premier

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*