Le gouvernement togolais adopte un avant-projet de loi portant modification de trois articles-clés de la Constitution

Faure Gnassingbé, le Président du Togo

Faure Gnassingbé, le Président du Togo

Le gouvernement togolais a adopté mardi en Conseil des ministres un avant-projet de loi portant modification de trois articles-clés de la Constitution du pays, pour « affirmer sa volonté d’ouverture » aux réformes, annonce un communiqué officiel.

Selon le gouvernement, cet avant-projet de loi vise à « consolider la dynamique des réformes à travers le projet visant la révision constitutionnelle en ses articles 52, 59 et 60 » qui sont relatifs à la limitation des mandats présidentiels et au mode de scrutin.

Cette initiative, estime le gouvernement, est « de nature à favoriser la préservation d’un climat de paix et de sérénité indispensable pour permettre au pays d’intensifier les efforts visant à répondre aux préoccupations essentielles des populations en matière d’amélioration de leurs conditions de vie.

On note que le contenu de ces modifications n’a pas encore été publié.

Selon des observateurs de la politique nationale togolaise, le gouvernement, en adoptant cette loi, veut court-circuiter l’opposition qui, actuellement, a programmé les 7 et 8 septembre des manifestations de rue à Lomé et à l’intérieur du pays pour réclamer des réformes institutionnelles et constitutionnelles, surtout en ce qui concerne la limitation du mandat présidentiel à deux, le retour au mode de scrutin uninominal à deux tours, le vote des Togolais de l’étranger et radicalement, le retour à la Constitution de 1992, plébiscitée par les Togolais à plus de 80 pc.

Elle réclame plus particulièrement, la mise en œuvre de l’Accord politique global (APG), signé en 2006 entre les acteurs de la vie politique et de la société civile, qui comporte des réformes substantielles pour la paix sociale dans le pays.

On rappelle que des manifestations à Lomé et à l’intérieur du pays sur les questions de réformes ont fait deux morts et des dizaines de blessés le 19 août dernier.


Tags assigned to this article:
constitutionTogo

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

RDC: Les Congolais ne peuvent rien attendre de ce gouvernement (UDPS)

Quelques heures après la publication du gouvernement dirigé par le Premier ministre Matata Ponyo, l’Union pour la démocratie et le

Mauritanie : Mohamed Ould Abdel Aziz réélu à la soviétique malgré le boycott décrété par les opposants

[GARD align= »center »] M. Mohamed Ould Abdel Aziz, chef de l’Etat mauritanien a remporté l’élection présidentielle  d’après les résultats annoncés par

RDC: couacs au gouvernement sur l’arrestation de présumés soldats rwandais

L’armée congolaise avait arrêté en novembre au moins une dizaine de soldats rwandais ainsi que des rebelles congolais du mouvement

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*