Guinée Bissau: le Président Mário Vaz enchaîne les audiences

Guinée Bissau: le Président Mário Vaz enchaîne les audiences
Le président de Guinée-Bissau José Mário Vaz

Le président de Guinée-Bissau José Mário Vaz

Le président de la Guinée-Bissau, José Mário Vaz a garanti, lundi, que la Constitution existe pour éviter que son pays entre dans une situation anormale avec le renvoi du gouvernement de Domingos Simões Pereira.

La Guinée-Bissau n’a toujours pas de gouvernement, environ une semaine après le renvoi par José Mário Vaz de l’équipe de l’ex-Premier ministre Domingos Simões Pereira.

A Bissau, des milliers de militants du Parti africain de l’indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC) sont sortis, lundi, dans les rues pour soutenir le chef du gouvernement déchu, Domingos Simões Pereira. Ce dernier a même pris part aux manifestations, à côté d’autres cadres du PAIGC.

Les manifestants ont arpenté les rues de la capitale avant d’arriver à leur point de chute, situé à quelques mètres du palais présidentiel. A cet endroit, ils ont encore proposé au chef de l’Etat le nom de Domingos Simões Pereira au poste de Premier ministre du futur gouvernement.

Pendant ce temps, le président José Mário Vaz s’entretenait avec les ambassadeurs de l’Angola, de l’Espagne et du Nigeria, des pays membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations unies. Le Président a exposé aux diplomates la situation politique que traverse actuellement la Guinée-Bissau.

A la sortie de la rencontre, l’ambassadeur de l’Angola en Guinée-Bissau, Daniel António de La Rose, a expliqué que le Président de Guinée-Bissau a choisi une solution politique pour résoudre la crise qui secoue le pays. L’ambassadeur d’Angola a précisé que Mário Vaz a indiqué aux diplomates qu’il a pris la décision de limoger le gouvernement afin d’éviter une situation d’anomalie politique dans le pays. Daniel António de La Rose a jouté que l’Angola, pays membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies et faisant partie de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP), est concernée par la situation que traverse la Guinée-Bissau.

Après son entretien avec les membres du corps diplomatique accrédité à Bissau, José Mário Vaz a reçu les syndicalistes, comme ceux de l’Union des travailleurs de la Guinée-Bissau (UNTG). Le Président a fait une exposition détaillée de la situation du pays et a demandé aux syndicats d’accomplir leurs obligations quotidiennes. Dimanche, dans un communiqué, la présidence de la République de la Guinée-Bissau a demandé aux agents de la fonction publique d’assurer le fonctionnement de l’administration, malgré l’absence d’un gouvernement. Le PAIGC obtenu 57 députés sur 102 aux élections parlementaires  de 2014. Ce qui fait que la fonction de Premier ministre devrait être assumée par Domingos Simões Pereira, chef du parti.

Si Domingos Simões Pereira n’est pas reconduit, le chef de l’Etat devra dissoudre l’Assemblée nationale et organiser des législatives dans un délai de 90 jours, comme le stipule la Constitution.

José Mário Vaz et Domingos Simões Pereira militent tous deux au PAIGC.

© OEIL D’AFRIQUE

Contacter nous: redaction@oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
guinée-bissauJosé Mário Vaz

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Sénégal: Mort de Bertrand Diamacoune Senghor, figure historique du MFDC

[GARD align= »center »] Bertrand Diamacoune, le frère de l’abbé Diamacoune Senghor est décédé à l’hôpital de Ziguinchor, ont annoncé, mardi, plusieurs

Gambie: le nombre d’électeurs revu à la hausse

[GARD align= »center »] En Gambie, l’élection présidentielle doit avoir lieu le 1er décembre 2016. Mardi, la Commission électorale indépendante (CEI), a

Togo: un logiciel pour certifier le permis de conduire

Depuis septembre 2015, l’examen du permis de conduire au Togo est informatisé. De l’inscription à la proclamation des résultats, tout

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*