Guinée Equatoriale : le gouvernement conteste la saisie de l’immeuble de Teodorin Obiang

Guinée Equatoriale : le gouvernement conteste la saisie de l’immeuble de Teodorin Obiang
 le gouvernement conteste la saisie de l’immeuble de Teodorin Obiang

l’hôtel particulier parisien de Teodorin Obiang, fils du président de Guinée équatoriale Teodoro Obiang Nguema (AFP/Archives)

La justice française aurait saisi à Paris l’hôtel particulier de Teodorin Obiang, le fils du président de Guinée Equatoriale, dans le cadre de l’enquête sur les biens mal acquis.

Mais cette saisie qui remonterait au 19 juillet dernier, est jugée illégale par les autorités équato-guinéennes. Le gouvernement indique qu’il n’a jamais été informé et qu’il est désormais propriétaire de cet immeuble, selon Rfi.

Malabo affirme avoir prévenu les autorités françaises fin 2011 que cet immeuble somptueux est aujourd’hui l’ambassade de la Guinée Equatoriale à Paris et qu’il est donc protégé diplomatiquement. Cité par la radio française, Agapito Mba Mokuy, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, ne cache pas que, si cette saisie se confirme, l’avenir de l’ambassade de France en Guinée Equatoriale pourrait être compromis : « Je pense qu’aucun juge français peut entrer dans cet immeuble. Si effectivement, on arrive à déloger le personnel de l’ambassade de la Guinée Equatoriale, j’aurais beaucoup de mal à voir comment l’ambassade du
pays sera logée en Guinée Equatoriale ».

L’ex-immeuble de Teodorin Obiang, fils du président de la République et depuis peu vice-président de son pays, appartient donc désormais à l’Etat guinéo-équatorien. S’il n’est pas capable de fournir la date de cette vente, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Agapito Mba Mokuy l’explique : « Bien évidemment, il y a eu une vente. Il y a même des documents, mais devant moi, je ne les ai pas. Et je ne cache rien de dire que le vice-président a des moyens. Combien d’autres ministres, combien d’autres personnalités, en Guinée Equatoriale qui ont les moyens ! Cela ne doit pas déranger ».

Présent à Paris pour rencontrer la cellule Afrique de l’Elysée, Agapito Mba Mokuy affirme que les relations avec la France sont excellentes. Cette nouvelle étape judiciaire risque néanmoins de les compliquer.

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.



Related Articles

Mali: onze militaires maliens tués dans une attaque jihadiste dans le nord

Onze soldats maliens ont été tués lundi dans une attaque contre leur camp dans la région de Tombouctou, dans le

Congo Brazzaville : Le Colonel Ntsourou et ses coaccusés plaident non coupables

[GARD align= »center »] Le procès du colonel Marcel Ntsourou, l’ancien numéro deux des services de renseignement du Congro Brazzaville a repris

Maroc: Une loi pour discipliner les dragueurs audacieux

Les députés marocains s’apprêtent à voter une loi particulière. Une loi jugée coercitive par les dragueurs parce qu’elle va s’attaquer

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*