Guinée équatoriale: pénurie d’essence dans le pays pétrolier

[GARD align= »center »]

Le siège de la compagnie pétrolière nationale de la Guinée équatoriale, GEPetrol, le 25 janvier 2015 à Malabo | AFP/Archives | ISSOUF SANOGO

Le siège de la compagnie pétrolière nationale de la Guinée équatoriale, GEPetrol, le 25 janvier 2015 à Malabo | AFP/Archives | ISSOUF SANOGO

Pays d’Afrique centrale producteur de pétrole, la Guinée équatoriale connaît une pénurie d’essence qui a atteint ce lundi la capitale du pays Malabo, a constaté un correspondant de l’AFP.

Le manque de carburant, dont la raison n’a pas été communiquée par les autorités, a débuté il y a une semaine dans la capitale économique Bata sur la partie continentale avant de toucher ce lundi l’île de Malabo.

« Il n’y a pas de carburant, j’ai déjà fait une semaine sans pouvoir circuler », se plaint Rodrigo, chauffeur de taxi à Bata joint par l’AFP.

A Malabo, les voitures s’alignent en longues files d’attente devant les stations essence, aux côtés de piétons venus s’approvisionner avec des bidons.

L’entreprise française Total, principal fournisseur du carburant en Guinée équatoriale, n’a pas communiqué sur la pénurie.

« Total réduit souvent la quantité de carburant quand le gouvernement lui doit de l’argent », a indiqué à l’AFP Ernesto Ondo ancien responsable technique chez Total Malabo.

La Guinée-équatoriale, pays d’environ un million d’habitants, dépend très largement des hydrocarbures pour ses exportations.

AFP

 

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Guinée équatorialepetrole

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Le Congo ira en cassation face aux descendants de Savorgnan de Brazza

Le Congo va se pourvoir en cassation contre l'ordre qui lui a été donné par la justice française de rendre

Agression de Kengo à Paris: le dangereux double jeu…

« Pour tout ceux qui n’avaient pas compris l’article initiale le voici avec plus d’éléments pour une meilleur compréhension. » RM Pour beaucoup ce samedi jour de fête de la saint

La FIFA accepte la technologie sur la ligne de but

La Fédération internationale de football (Fifa) a autorisé jeudi l’usage en match de la technologie sur la ligne de but

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*