Guinée: le gouvernement installe des tribunaux militaires

Guinée: le gouvernement installe des tribunaux militaires
Image d'archive|© DR

Image d’archive|© DR

Des tribunaux militaires ont été mis en place mercredi par le gouvernement guinéen dans le cadre de la réforme des services de défense et de sécurité entamée depuis 2010. Dans le même temps, le président guinéen, Alpha Condé a nommé par décret présidentiel les magistrats civils et militaires formés pour rendre justice au niveau de l’armée guinéenne.

En Guinée, les tribunaux militaires existent désormais et peuvent même démarrer leurs activités avec la nomination des magistrats devant y siéger.

Tout comme la justice civile, les tribunaux militaires auront la lourde tâche de juger toutes les affaires criminelles ou des délits majeurs commis par des militaires ou paramilitaires en fonction ou à la retraite.

Ainsi, le gouvernement a installé dans chacune des quatre régions naturelles du pays un tribunal militaire à formation spéciale notamment à Kindia, à Labé, à Kankan et à N’Zérékoré, en plus du tribunal militaire permanent de Conakry.

Les autorités guinéennes expliquent cette démarche par la volonté de renfoncer la loi dans les camps militaires, restaurer la discipline militaire et relancer les dossiers cruciaux qui sont jusque-là pendants.

A termes, il s’agit pour le gouvernement guinéen de redynamiser l’administration judiciaire au sein des forces de défense et de sécurité qui sont régies par un code militaire en vigueur dans le pays.

Plusieurs militaires sont encore détenus dans les prisons et attendent d’être jugés, depuis la tentative d’assassinat manquée contre le président guinéen Alpha Condé en 2010.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
guinée

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Les Etats-Unis « prêts à faire plus » avec le Nigeria contre Boko Haram

Les Etats-Unis sont « prêts à faire plus » avec le Nigeria contre le groupe islamiste Boko Haram, qui multiplie les attaques

L’armée nigériane ratisse des quartiers historique de Boko Haram à Maiduguri

L’armée nigériane ratissait dimanche des quartiers de Maiduguri, berceau historique du groupe Boko Haram dans l’Etat de Borno (nord-est), et

La Côte d’Ivoire confirme son adhésion à la CPI

La Côte d’Ivoire a confirmé vendredi son adhésion au statut de Rome, qui a créé la Cour pénale internationale (CPI),

1 commentaire

Espace commentaire
  1. barry
    barry 9 mars, 2015, 10:18

    c’est une très bonne chose dans le cas où la justice est rigoureusement rendu.. et que sa soit le cas!!

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*