Guinée: L’opposition s’organise face à Alpha Condé rassuré de soutiens de taille

Guinée: L’opposition s’organise face à Alpha Condé rassuré de soutiens de taille
Alpha Condé, président de la Guinée

Alpha Condé, président de la Guinée

En Guinée Conakry, l’heure est aux alliances en prélude au scrutin présidentiel du 11 octobre. Depuis plusieurs jours, des alliances se nouent autour des candidats pour briguer la magistrature suprême.

Le Président sortant, Alpha Condé, en lice pour sa propre succession et candidat du RPG-Arc-en-ciel a bénéficié du ralliement de plusieurs formations politiques, dont les leaders n’ont pas fait acte de candidature.

Abé Sylla, de la Nouvelle génération pour la république et Fodé Mohamed Soumah, de la Génération citoyenne, qui ont renoncé à se présenter au scrutin du 11 octobre, ont décidé d’apporter leur soutien à Alpha Condé.

Des soutiens de taille étant donné que ces deux leaders politiques avaient été des alliés de Cellou Dalein Diallo, durant le second tour de la présidentielle de 2010.  Abé Sylla et Fodé Mohamed Soumah soutiennent que le président sortant, candidat à sa propre succession, est le mieux placé pour faire face aux préoccupations des Guinéens.

En dehors de ces deux leaders, d’autres anciens candidats à la présidentielle de 2010 ont également rejoint la candidature d’Alpha Condé. Il s’agit notamment de Kassory Fofana, Bah Ousmane, Mamadou Sylla, Bouna Kéita.

Plusieurs formations politiques et des dizaines de mouvements de soutien s’activent sur le terrain faire réélire le chef de l’Etat pour un second mandat.

Du côté de l’opposition, une dizaine de formations politiques ont également décidé de regrouper leurs forces autour de  Cellou Dalein Diallo, candidat de l’Union des forces démocratiques de Guinée. Cellou Dalein Diallo, chef de l’opposition guinéenne et candidat de l’UFDG compte réunir plusieurs partis dans cette alliance.

Dr Faya Millimono du Bloc Libéral et Charles Pascal Tolno du Parti du Peuple de Guinée font partie de l’Alliance qui évoque la possibilité d’une alternance politique en 2015 en Guinée.

Les opposants comptent réaliser la réconciliation des Guinéens, la promotion de la fraternité entre les fils du pays, et l’instauration de la confiance, l’unité et le rassemblement, s’ils parviennent au pouvoir à l’issue des élections.

Le candidat de l’Union des forces républicaines (UFR), Sidya Touré a également réussi à mettre sur pied une alliance. Il s’agit de «l’Alliance nationale pour l’alternance en 2015» qui regroupe une quinzaine de partis politiques dont les leaders sont pour la plupart des jeunes cadres. Les partis membres de ce regroupement s’engagent à soutenir Sidya Touré.

En Guinée, l’élection présidentielle du 11 octobre va consacrer une recomposition du paysage politique guinéen.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
Alpha Condéguinéeprésidentiel

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Sénégal: le président Macky Sall vise un taux de couverture maladiede 75% en 2017

Le président sénégalais Macky Sall a déclaré vendredi à Dakar avoir « élaboré des options stratégiques visant à accélérer la mise

Burkina: le film « Félicité » d’Alain Gomis remporte l’Etalon d’or du Fespaco 2017

[GARD align= »center »] Le film sénégalais « Félicité » d’Alain Gomis a remporté samedi l’Etalon d’or du 25e Festival panafricain du cinéma et

Côte d’Ivoire: deux grands partis divisés avant la présidentielle de 2015

[wp_ad_camp_4] Bataille judiciaire au sein du parti de Gbagbo, coups de poing échangés entre cadres de la formation de Bédié

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*