Guinée : Pouvoir et opposition enterrent la hache de guerre au sujet des élections

Guinée : Pouvoir et opposition enterrent la hache de guerre au sujet des élections
Le président guinéen Alpha Condé s'exprime lors d'une conférence de presse à Conakry le 17 mars 2015

Le président guinéen Alpha Condé s’exprime lors d’une conférence de presse à Conakry le 17 mars 2015|AFP

L’élection présidentielle guinéenne se tiendra le 11 octobre prochain selon un récent décret pris par le président, Alpha Condé. Pour parvenir à des élections consensuelles et apaisées, le pouvoir et l’opposition ont réussi à conclure un accord portant sur plusieurs désaccords. L’accord est issu de la rencontre entre Alpha Condé et Sidya Touré, le porte-parole de l’opposition.

Selon les responsables politiques guinéens, le problème de la Guinée ne peut être réglé que par les Guinéens eux-mêmes. Cette réalité a été prouvée vendredi par un accord intervenu entre les représentants du pouvoir et ceux de l’opposition sur plusieurs points de divergences portant sur les élections.

En effet, le porte-parole de l’opposition Sidya Touré a été reçu par le président guinéen Alpha Condé. Les discussions entre les deux hommes ont permis d’aboutir à une recomposition de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Désormais, deux commissaires de l’opposition vont intégrer la commission en vue de l’organisation des élections. Par ailleurs, 128 communes seront réparties sur la base des élections législatives de 2013 de façon proportionnelle.

Les discussions entre le pouvoir guinéen et son opposition ont également porté sur le fichier électoral. A ce sujet, les acteurs ont décidé de la mise en place d’un comité de suivi pour évacuer tous les cas litigieux.

La question des délégations spéciales faisant office de Mairie a été discutée et des conseillers municipaux devront être nommés avant le 2 septembre 2015.

Les élections présidentielles pourront enfin se tenir le 11 octobre prochain dans le calme en attendant l’organisation des élections locales.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
éléctionsguinéeoppositionpouvoir

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Hollande annonce 1 milliard d’euros pour la Côte d’Ivoire avant la présidentielle

 [GARD align= »center »] François Hollande a annoncé jeudi le déblocage par la France de plus d’un milliard d’euros en faveur de

Faure Gnassingbé entame son 3e mandat après la prestation de serment

Au lendemain de la proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle du 25 avril 2015 par la Cour constitutionnelle ; résultats qui le consacrent gagnant du scrutin, le président réélu du Togo, Faure Gnassingbé a prêté serment lundi à Lomé devant la même Cour constitutionnelle réunie en audience solennelle.

Affaire Thomas Sankara: la justice burkinabè lance un mandat d’arrêt contre Blaise Compaoré

[GARD align= »center »] La justice militaire du Burkina Faso a lancé un mandat d’arrêt international contre l’ex-président Blaise Compaoré pour son

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*