Hausse du prix de l’électricité – Côte d’Ivoire: 1 mort lors des manifs, le parti de Gbagbo exige l’annulation des factures

[GARD align= »center »]

La Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE)|©DR

La Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE)|©DR

Une personne a été tuée par balles, à Bouaké, dans le centre ivoirien, lors d’une manifestation des populations contre le prix élevé de l’électricité. Dans une réaction à cette grogne généralisée, Affi Nguessan, le président statutaire du parti de Laurent Gbagbo, a demandé l’annulation des factures.

Les manifestants ont emporté des armes du commissariat de Dar es-Salaam, et saccagé les locaux de la Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie), structure en charge de l’exploitation et delà distribution de l’électricité en Côte d’Ivoire.

Face à cette grogne sociale contre les factures d`électricité, qui touche plusieurs villes du pays, la CIE a présenté vendredi soir ses excuses pour les dégâts causés et les troubles à l’ordre public observé. 

La compagnie a annoncé l’annulation de la date limite de payement de la facture de juillet, ajoutant que le payement sera étalé en négociation avec les associations de consommateurs.

Depuis lundi, des populations manifestent dans plusieurs villes du pays pour protester contre l’augmentation du prix de l’électricité et l’émission de deux factures en l’espace de deux semaines. Les manifestants ont saccagé les locaux de la CIE à Yamoussoukro, Daloa (ouest), Tiassalé.

« Nous allons mettre aux arrêts ceux qui se sont rendus coupables de méfaits » et pillé lors de ces violences, a réagi Alain-richard Donwahi, le ministre de la Défense, dans une déclaration.  

Réaction du parti de Gbagbo

Pascal Affi Nguessan, le leader du Front populaire ivoirien (Fpi),  le part de Gbagbo, a invité le chef de l’État à prendre des mesures visant à ramener le calme et la sérénité au sein des populations.

Pour le président du Fpi, le gouvernement devrait « ordonner l’annulation pure et simple des facturations fantaisistes et provocatrices à la base des émeutes auxquelles l’on assiste à l’heure actuelle et d’engager des actions vigoureuses contre la cherté de la vie ».

La CIE en concertation avec les associations des consommateurs a décidé de reporter d’un mois la date limite des factures de juillet 2016, annonçant que la date limite de paiement des factures de juillet au titre des consommations de mai et juin 2016 était fixée au 12 septembre 2016.

Suite à la grogne populaire concernant l’augmentation des factures d’électricité en Côte d’Ivoire, le chef de l’Etat Alassane Ouattara, avait décidé à l’occasion de la fête du travail l’annulation de l’ajustement tarifaire intervenu en janvier 2016 ainsi que du remboursement aux usagers.

M. Ouattara avait dénoncé, ce 1er mai, une augmentation « très forte » des tarifs d’électricité, rappelant qu’il s’agissait d’une hausse de 16% décidée par le gouvernement, et qui devrait devant être « étalée sur trois ans ».

 © OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
abidjanbouakécote d'ivoirelaurent gbagbo

[fbcomments]

Related Articles

Côte d’Ivoire : Arrestation du ‘’célèbre » Chef milicien pro-Ouattara à l’Ouest

Le Chef milicien, Amadé Ourémi qui a épaulé les forces pro-Ouattara durant la violente crise post électorale de décembre 2010

Ebola: La Côte d’Ivoire lève les mesures restrictives et rouvre ses frontières avec la Guinée et le Liberia

[GARD align= »center »] Le gouvernement ivoirien a levé jeudi les mesures exceptionnelles imposées suite à l’épidémie de la maladie à virus

Procès Gbagbo: le président Ouattara appelle les Ivoiriens à la « sérénité »

[GARD align= »center »] Le procès de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo devant la Cour pénale internationale (CPI), ne doit pas « diviser davantage »

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*