Hollande confond le premier ministre et le président égyptien

Hollande confond le premier ministre et le président égyptien
Hollande confond le premier ministre

« J’ai eu le premier ministre égyptien Morsi pour lui demander d’utiliser toute son influence au sujet de ce qui se passe dans la zone de Gaza », a lancé François Hollande depuis Varsovie.

Une petite phrase prononcée par François Hollande est passée inaperçue. Invité à s’exprimer dans le cadre du conflit à Gaza en compagnie de son homologue polonais Bronislaw Komorowski, le président français a commis une petite erreur.

« J’ai eu le premier ministre égyptien Morsi pour lui demander d’utiliser toute son influence au sujet de ce qui se passe dans la zone de Gaza », a lancé François Hollande depuis Varsovie.

Malheureusement pour lui, Morsi n’est pas le premier ministre égyptien mais le président égyptien, comme le relève le JDD.

Islamiste issu du parti des Frères musulmans, Morsi a été intronisé président le 24 juin dernier. Arrivé ce vendredi matin dans la bande de Gaza, Hicham Qandil, le « vrai » premier ministre égyptien, a dû prendre la bourde du Français avec le sourire.

Avec 7sur7

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
egyptefranceFrançois HollandeMohamed Morsi

Related Articles

L’Afrique, si proche et si loin des préoccupations du G7

[GARD align= »center »] Sept pays parmi les plus riches du monde réunis en Sicile, l’île où s’échouent quotidiennement des centaines de

Deux hauts gradés rwandais formellement accusés d’incitation au soulèvement

 [GARD align= »center »] L’ancien chef de la garde présidentielle rwandaise et un général en retraite, récemment arrêtés au Rwanda, ont été

Le cas burkinabè, un avertissement pour les dirigeants africains

[GARD align= »center »] Au Burundi, Rwanda, Bénin, Congo, RDC.. plusieurs présidents africains sont accusés de vouloir, comme Blaise Compaoré, s’accrocher au

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*