Hollande confond le premier ministre et le président égyptien

Hollande confond le premier ministre et le président égyptien
Hollande confond le premier ministre

« J’ai eu le premier ministre égyptien Morsi pour lui demander d’utiliser toute son influence au sujet de ce qui se passe dans la zone de Gaza », a lancé François Hollande depuis Varsovie.

Une petite phrase prononcée par François Hollande est passée inaperçue. Invité à s’exprimer dans le cadre du conflit à Gaza en compagnie de son homologue polonais Bronislaw Komorowski, le président français a commis une petite erreur.

« J’ai eu le premier ministre égyptien Morsi pour lui demander d’utiliser toute son influence au sujet de ce qui se passe dans la zone de Gaza », a lancé François Hollande depuis Varsovie.

Malheureusement pour lui, Morsi n’est pas le premier ministre égyptien mais le président égyptien, comme le relève le JDD.

Islamiste issu du parti des Frères musulmans, Morsi a été intronisé président le 24 juin dernier. Arrivé ce vendredi matin dans la bande de Gaza, Hicham Qandil, le « vrai » premier ministre égyptien, a dû prendre la bourde du Français avec le sourire.

Avec 7sur7

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
egyptefranceFrançois HollandeMohamed Morsi

Related Articles

Nigeria: l’armée coupable de graves violations des droits humains selon Amnesty

L’armée participe au climat de terreur que fait régner le groupe islamiste Boko Haram dans le Nord et le Centre

Nigeria: le massacre de Mubi toujours sans explication

L’établissement universitaire où une quarantaine de personnes ont été massacrées à Mubi, dans le nord-est du Nigeria, écarte l’explication de

Immigration: La chrétienne soudanaise Meriam Ishag s’est exilée à Rome

[GARD align= »center »] Après de nombreuses péripéties, la chrétienne soudanaise, accusée d’avoir renié l’islam, s’est exilée. Son avion a atterri jeudi

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*