« Hollande est dangereux pour la France »

« Hollande est dangereux pour la France »

Le candidat socialiste à la présidentielle française François Hollande

C’est en tout cas ce qu’affirme « The Economist ». L’influent hebdomadaire britannique du monde des affaires estime qu’une élection de François Hollande à la présidence serait « mauvaise pour son pays et pour la France ».

 Sous le titre « Le dangereux M. Hollande », l’éditorial du numéro à paraître vendredi vote pour le rival du candidat socialiste, le président de droite sortant Nicolas Sarkozy.

« Si nous avions une voix le 6 mai, nous la donnerions à M. Sarkozy, non tant pour ses mérites que pour écarter M. Hollande », déclare-t-il.

« Bien que vous ne le devineriez jamais à la vue des programmes sur lesquels les candidats ont fait campagne », ironise l’hebdomadaire, « la France a un besoin criant de réforme ».

« La dette publique est élevée et en hausse, l’État n’a pas connu d’excédent budgétaire depuis plus de 35 ans, les banques sont sous-capitalisées, le chômage est persistant et corrosif et, à 56 % du PIB, l’État français est le plus gros de tous les pays européens », résume The Economist.

« Le programme de M. Hollande est une bien piètre réponse à tout cela », écrit l’hebdomadaire. Il cite en exemples les voisins de la France qui ont eux « mené de véritables réformes » et accusant le candidat de parler « beaucoup de justice sociale et pratiquement pas de la nécessité de créer des richesses ».

The Economist voit en revanche « un très bon point » dans l’opposition du candidat socialiste à « la sévère contraction budgétaire dirigée par l’Allemagne et qui étrangle les chances de rétablissement de la zone euro ».

Mais pour ses éditorialistes, « il le fait pour de mauvaises raisons et il fera probablement tant d’autres erreurs que la prospérité de la France (et de la zone euro) serait mise en péril ».

« Il s’agit principalement d’une résistance au changement et d’une détermination à préserver le modèle social français à tout prix », estime The Economist.

« M. Hollande ne propose pas de ralentir l’ajustement budgétaire pour adoucir le chemin des réformes : il propose de ne pas réformer du tout. Il n’est pas étonnant que la chancelière d’Allemagne Angela Merkel ait dit qu’elle ferait campagne contre lui », écrit-il.

Mais « tous les chanceliers allemands ont fini par apprendre à dresser le président du pays voisin et M. Hollande serait un partenaire moins versatile que M. Sarkozy », se rassure l’hebdomadaire libéral.

« Une chose est certaine : un président français si hostile au changement minerait la volonté de l’Europe de mener les réformes douloureuses qu’elle doit à terme adopter pour que l’euro survive. Cela fait de lui un homme plutôt dangereux », conclut l’éditorial.

source: Afp.com

 

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
dangereuxfrancehollande

Related Articles

France : Quel Hollande pour l’Afrique ?

Et le septième président de la Ve République est… François Hollande ! Exit donc Nicolas Sarkozy ! Game over.«Ce peuple

USA: Donald Trump élu à la Maison Blanche

[GARD align= »center »] Le républicain Donald Trump, sans aucune expérience politique, a remporté l’élection présidentielle américaine, un séisme politique sans précédent

Russie: une météorite explose au-dessus de l’Oural, un millier de blessés

Une météorite a explosé vendredi au-dessus de la métropole russe de Tcheliabinsk, projetant des éclairs incandescents dans le ciel et

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*