Hollande : la souveraineté du Mali rétablie dans « quelques jours »

Hollande : la souveraineté du Mali rétablie dans « quelques jours »

Le président français s’est félicité des résultats obtenus par les opérations militaires françaises au Mali. Le Premier ministre Ayrault a déclaré que le retrait des troupes françaises aurait lieu à la fin du mois d’avril.

François Hollande a assuré mercredi soir que la souveraineté serait rétablie sur « la quasi-totalité » du territoire malien dans « quelques jours ». « Dans la dernière phase où nous sommes, la quasi-totalité du territoire sera revenue à la souveraineté du Mali dans quelques jours », a déclaré le président français au cours d’un dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France.

« Notre intervention a permis d’obtenir en deux mois des résultats importants : l’offensive des groupes terroristes a été arrêtée et les villes reconquises », a-t-il souligné.

Un peu plus tôt dans la journée, Jean-Marc Ayrault avait déclaré devant l’Assemblée nationale que le retrait des troupes françaises du Mali débuterait « à partir de la fin du mois d’avril ». Début mars, François Hollande avait déjà annoncé le début du retrait des troupes françaises. « À partir d’avril, il y aura une diminution du nombre de soldats français, dès lors que les forces africaines pourront prendre le relais, appuyées par des Européens », avait-il déclaré.

Un nouveau conseil de défense a également été réuni aujourd’hui autour de François Hollande pour faire le point sur la situation.

 

AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
mali

Related Articles

L’archevêque de Kinshasa choisi par le pape François pour travailler sur la réforme de la curie romaine

L’archevêque de Kinshasa, Cardinal Laurent Monsengwo fait désormais parti des huit cardinaux qui aideront le pape de l’église catholique dans

Badive a marché sur Paris pour Joseph Kabila

Malgré les combattants venus en masse pour contester la marché « Touche pas à mon président Joseph Kabila ». Badive est ses

Roger Musandji, au service de l’information africaine

Du foot à l’informatique, en passant par la mode, Roger Musandji a emprunté un chemin totalement atypique avant de devenir directeur

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*