Hollande : la souveraineté du Mali rétablie dans « quelques jours »

Hollande : la souveraineté du Mali rétablie dans « quelques jours »

Le président français s’est félicité des résultats obtenus par les opérations militaires françaises au Mali. Le Premier ministre Ayrault a déclaré que le retrait des troupes françaises aurait lieu à la fin du mois d’avril.

François Hollande a assuré mercredi soir que la souveraineté serait rétablie sur « la quasi-totalité » du territoire malien dans « quelques jours ». « Dans la dernière phase où nous sommes, la quasi-totalité du territoire sera revenue à la souveraineté du Mali dans quelques jours », a déclaré le président français au cours d’un dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France.

« Notre intervention a permis d’obtenir en deux mois des résultats importants : l’offensive des groupes terroristes a été arrêtée et les villes reconquises », a-t-il souligné.

Un peu plus tôt dans la journée, Jean-Marc Ayrault avait déclaré devant l’Assemblée nationale que le retrait des troupes françaises du Mali débuterait « à partir de la fin du mois d’avril ». Début mars, François Hollande avait déjà annoncé le début du retrait des troupes françaises. « À partir d’avril, il y aura une diminution du nombre de soldats français, dès lors que les forces africaines pourront prendre le relais, appuyées par des Européens », avait-il déclaré.

Un nouveau conseil de défense a également été réuni aujourd’hui autour de François Hollande pour faire le point sur la situation.

 

AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
mali

Related Articles

Madagascar: la présidentielle reportée au 23 août

Le Conseil des ministres de Madagascar a adopté jeudi un décret reportant au 23 août l’élection présidentielle prévue initialement le

La corruption coûte 148 milliards $ par an à l’Afrique, selon le président de la BAD

[GARD align= »center »] Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina (photo), a estimé, dans un entretien accordé

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*