HOMMAGE A L'ARTISTE QUE JE NE CONNAISSAIS PAS…..Dieudonné Kabongo

HOMMAGE A L'ARTISTE QUE JE NE CONNAISSAIS PAS…..Dieudonné Kabongo

Par Yolande Elebe Ma Ndembo


Lorsque j’apprends la mort d’un artiste, 

Je me sens tout de suite extrêmement triste,

Car c’est un élu des dieux qui nous quitte….

Une voix, une plume, une eau bénite…

Un message, un passage, par lequel le Divin s’exprime

Dans sa magnificence, sa perfection et toute sa générosité

Les artistes sont des êtres « bizarres »,

Souvent incompris, faisant bande à part,

Mais totalement en diapason avec nos âmes.  

Car ils ont l’avantage de pouvoir exprimer l’insondable

Cette innocence oubliée, cette sensibilité enterrée…

Et nous redevenons grâce à eux comme des enfants,

Riant comme des cons, ou pleurant des torrents,

Car une voix, un tableau, une sculpture,  un texte, une pièce de théâtre ou juste une mélodie

A éveiller ce je ne sais quoi en nous enfouis…

Et face à l’œuvre d’un  artiste inspiré

Nous nous retrouvons tout simplement désarmé

Je me sens triste quand j’apprends  le départ

D’un de ses êtres à part ….

C’est comme un frère qui s’en va…

Que je le connaisse ou que je ne le connaisse pas….

Mais l’Eternité leur appartient pour de vrai…

Car les œuvres qu’ils laissent resteront à jamais…

Alors versons une larme mais surtout célébrons…

L’artiste qui s’en va mais qui reste de toute façon…..



Related Articles

La Ghanéenne Rebecca Asamoah devient la première Miss Afrique

[GARD align= »center »] Une Ghanéenne, Rebecca Asamoah, est devenue ce week-end la première « Miss Continent africain » à Johannesburg, lors du concours

L’intégration en RDC des anciens réfugiés angolais pose problème

Une représentation congolaise aux assises de la 63e session du Comité exécutif du programme du Haut commissaire de l’ONU pour

Les réactions face à la douleur : la vidéo qui donne des frissons

Un photographe a demandé à des volontaires de subir une décharge électrique de 300 000 volts. Pour immortaliser leur douleur.

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*