Incidents à Gamboma suite aux législatives au Congo

Incidents à Gamboma suite aux législatives au Congo
Incidents législatives au Congo

Carte d’électeur congolaise, lors du dernier scrutin législatif, en 2007. © AFP Archives

Des incidents ont éclaté ce lundi dans la localité de Gamboma, dans le département des Plateaux, au centre du Congo, entre la force publique et les populations suite au premier tour des législatives dont le vainqueur local n’est pas encore connu, entre le candidat du pouvoir et celui de l’opposition.

Selon le président de la Commision nationale des élections (CONEL) dans cette localité, Okana Lucien, « les policiers ont eu à tirer des coups de feu pour disperser les populations, qui n’avaient pas laissé le temps à la CONEL de faire correctement le travail de dépouillement durant la nuit ».

Le président de l’Alliance pour la République et la Démocratie, Mathias Dzon, candidat à cette élection dans le district de Gamboma, est en forte compétition avec le candidat du Parti congolais du travail (PCT), Hugues Gouélondélé, qui se dit « vainqueur de cette élection tandis que le pouvoir appelle à l’apaisement en demandant aux deux camps d’attendre la publication des résultats.

Par ailleurs, dans une déclaration publiée dans la nuit de dimanche à lundi, le président de la CONEL, Henri Bouka, fait remarquer qu’« outre les trois circonscriptions de la capitale non concernées par le scrutin du 15 juillet du fait de la catastrophe du 4 mars dernier, dans les localités de Vindza, (département du Pool) et de Kellé, (cuvette ouest), les opérations ont été interrompues et reporté à une date ultérieure à cause de cas d’incivisme des populations ».

Toutefois, selon les observateurs de CEEAC et de l’UA qui ont supervisé cette élection, « le scrutin s’est déroulé dans le calme et la transparence à travers tout le pays, malgré quelques incidents mineurs ».

Les Congolais attendent les résultats de ce vote au plus tard jeudi prochain, selon la CONEL.

 

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
congoGambomaIncidentslégislatives

Related Articles

GUINEE EQUATORIALE. Mandat d’arrêt contre Teodorin Nguema Obiang

Le juge Roger Le Loire, chargé depuis un an et demi de l’enquête sur l’affaire dite des biens mal acquis,

Côte d’Ivoire: Ouatarra nomme Tanoh, secrétaire général adjoint en charge des questions économiques

 [GARD align= »center »] Depuis qu’il avait été contraint à la démission à la tête de la direction d’Ecobank en mars dernier

« L’actualité africaine en 5 titres » du 25 septembre 2016

[GARD align= »center »] Gabon/confirmation réélection Ali Bongo : Jean Ping dénonce un « déni de droit » Le candidat présidentiel malheureux de l’opposition au

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*