Interview exclusive: Après son éviction de l’UDPS, Bruno Mavungu parle des prédateurs

[GARD align= »center »]

Bruno Mavunga, ex-secrétaire général de l'UDPS

Bruno Mavunga, ex-secrétaire général de l’UDPS

L’Union pour la démocratie et le progrès social, UDPS vit une ambiance assez particulière en son sein. Depuis jeudi 11 Août, le parti d’Etienne Tshisekedi a annoncé la mis en écart mieux l’éviction de Bruno Mavungu, un des cadres au poste de Secrétaire Général du parti.

Dans une communication officielle, la première force de l’opposition Rdcongolaise a dit reprocher à son désormais ex-secrétaire général notamment la mégestion et certaines prises de positions contraires au parti. Dans la foulée, l’Udps a donné le nom de son remplaçant en la personne de Jacques Kabund, qui était jusque là président fédéral du parti dans la ville de Kamina.

Démis de ses fonctions, Bruno Mavungu n’a pas tardé à réagir. Il évoque notamment l’existence des prédateurs qui prennent en otage le parti parmi eux, le très célèbre Felix Tshisekedi Tshilombo, fils d’Etienne qu’il désigne comme étant le vrai problème.

Bien qu’évincé, Mavungu ne compte pas baisser les bras et entent vouloir continuer sa lutte dans l’objectif dit-il de libérer l’âme du parti en la débarrassant de ce qu’il qualifie d’insectes qui rongent la structure. Il l’a dit au cours d’un entretien exclusive accordé à Œil d’Afrique.

 

Freddy Mulumba
Kinshasa © OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
RDCtshisekediudps

[fbcomments]

Related Articles

RDC : Corneille Nangaa désigné nouveau président de la CENI

Le secrétaire exécutif national adjoint de la Céni, Corneille Nangaa, a été désigné président de la Commission électorale nationale indépendante

RDC: le feuilleton judiciaire de l’opposant Kamerhe rebondit

Le feuilleton judiciaire de Vital Kamerhe, l’un des opposants les plus en vue en République démocratique du Congo, a rebondi

CPI: Lubanga et Katanga transférés à Kinshasa pour purger leurs peines

[GARD align= »center »] Les anciens chefs de milice congolais Germain Katanga et Thomas Lubanga, condamnés à La Haye par la Cour

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*