Israël « Etat terroriste » selon la Bolivie

Israël « Etat terroriste » selon la Bolivie

[GARD align= »center »]

Les bombardements de l'armée israélienne sur Gaza

Les bombardements de l’armée israélienne sur Gaza | AFP

Mercredi, la Bolivie a placé Israël sur sa liste des Etats terroristes, pour manifester son désaccord contre les bombardements de la bande de Gaza par l’état hébreux. Cette déclaration intervient à l’heure où la France et les USA affichent une « prudente » fermeté face au conflit israélo-palestinien.

« Le gouvernement d’Israël ne respecte ni les conventions internationales ni les droits de l’homme ». Ce mercredi 30 juillet, le Président bolivien Eva Morales, a condamné en ces termes les bombardements israéliens qui ont déjà tué plus de 1 300 palestiniens à Gaza, dont une majorité de civils. C’est lors d’une visite à Cochabamda, dans le centre de la Bolivie que Morales a annoncé le placement d’Israël sur sa liste des états terroristes. Ce n’est pas la première fois que la Bolivie manifeste son désaccord avec l’Etat hébreu. Déjà en 2009, le pays avait rompu toute relation diplomatique suite à l’opération militaire israélienne « plomb durci », contre les palestiniens. La Bolivie avait ainsi mis fin à l’accord de 1972 qui autorisaient les ressortissants israéliens à se rendre en Bolivie sans visa. Les autres pays de l’Amérique Latine ne sont pas en reste. Après le Brésil et l’Equateur la semaine dernière, le Pérou, le Salvador et le Chili ont rapatrié leurs ambassadeurs d’Israël. Pour la présidente du Chili, Michelle Bachelet, les opérations militaires contre Gaza « ne respectent pas les normes fondamentales du droit international humanitaire, comme le démontrent les plus de 1000 victimes civiles, y compris des femmes et des enfants, ainsi que les attaques contre des écoles et des hôpitaux ». C’est un « châtiment collectif à l’encontre de la population civile de Gaza » a déclaré le ministre des affaires étrangères chilien dans un communiqué.

[GARD align= »center »]

Pour toute réponse, le porte-parole de la diplomatie israélienne Yigal Palmor a considéré dans un communiqué que les différentes condamnations des pays de l’Amérique du Sud s’apparentent à un « encouragement pour le Hamas, un groupe reconnu comme une organisation terroriste par de nombreux pays du monde entier ».

« Israël attend des pays opposés au terrorisme qu’ils agissent de façon responsable au lieu de décerner un prix aux terroristes », a-t-il ajouté. 

Jeudi, le conseil de sécurité de l’ONU avait appelé à un à un «cessez-le-feu humanitaire immédiat et sans conditions» à Gaza. Dans la même journée, le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou, s’était dit « déterminé à achever » la destruction des roquettes et des tunnels du Hamas dans la bande de Gaza.

[GARD align= »center »]

La décision de la Bolivie à forte valeur symbolique, tranche nettement avec les condamnations aux allures de balbutiements que servent les Etats-Unis et la France face à l’obstination d’Israël à en finir avec le Hamas.

Marie Hélène SYLVA
Paris – Oeildafrique.com

[wp_ad_camp_4]

Marie Hélène Sylva

Marie Hélène Sylva

Journaliste à oeil d'Afrique, basée à Paris (France)


Tags assigned to this article:
BoliviegazaIsraël

Related Articles

Russie: Poutine a pris ses fonctions au Kremlin sur fond de protestations

Vladimir Poutine a pris lundi ses fonctions de président pour un troisième mandat « déterminant pour le destin de la Russie »

Paris : une exposition consacrée à l’Afrique

Le parvis de l’Hôtel de Ville de la capitale française accueille jusqu’au 16 septembre une exposition sur les Diasporas et

RÉFLEXION – France: deux signaux forts en direction de l’Afrique

À en croire ses détracteurs, François Hollande, le nouveau président de la République Française, ne pourrait, dans le champ diplomatique,

1 commentaire

Espace commentaire
  1. sylla lassana
    sylla lassana 4 août, 2014, 01:02

    vivre la Palestine…quel lâcheté des israélien

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse.

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*