Italie: la ministre de l’Intégration Cécile Kyenge à nouveau visée par un acte raciste

Italie: la ministre de l’Intégration Cécile Kyenge à nouveau visée par un acte raciste

La ministre de l’Intégration italienne, Cécile Kyenge, d’origine congolaise, est régulièrement la cible d’attaques racistes.

Des militants du parti d’extrême-droite italien Forza Nuova ont déposé trois mannequins ensanglantés devant un bâtiment administratif de Rome, accompagnés du slogan  » L’immigration c’est le génocide des peuples, Kyenge, démission! ». Plusieurs médias italiens ont diffusé les photos de cette nouvelle démonstration raciste de l’extrême-droite.

Cette nouvelle agression s’ajoute la liste déjà longue des actes racistes dirigés contre la Ministre de l’Intégration Cécile Kyenge, première femme de couleur ministre en Italie.

Fin du mois de juillet lors d’un rassemblement de son Parti Démocratique (PD) à Cervia, dans le nord du pays, des inconnus ont lancé des bananes en direction de la ministre de l’Intégration. Quelques jours plus tôt, Roberto Calderoli, sénateur de la Ligue du Nord la comparait à un orang-outan. J’aime les animaux, mais quand je vois les images de Kyenge, je ne peux m’empêcher de penser à des ressemblances avec un orang-outan, même si je ne dis pas qu’elle en soit un », avait-il déclaré.

Restée longtemps silencieuse face à ces attaques, la Ministre était sortie de sa réserve lors d’un entretien accordée à La Libre Belgique le 31 août dernier.

« Je demande un vrai changement culturel. Chacun de nous doit prendre ses responsabilités. Chacun de nous doit contribuer à la création d’un climat serein dans lequel il peut y avoir une vraie confrontation entre les idées et les personnes. J’attends donc à présent que le leader de ce parti, qui m’attaque depuis plusieurs jours, intervienne personnellement. Je suis d’accord de débattre, de me confronter aux idées politiques de la Ligue du Nord, mais je refuse les insultes« , avait-elle déclaré, se disant déterminée à opérer un changement de mentalités.

Ophtalmologue originaire du Congo, Cécile Kyenge est depuis avril la première ministre de couleur d’Italie. En charge de l’intégration, elle travaille sur plusieurs projets de loi visant à accorder plus facilement la nationalité italiennes aux migrants. Une politique qui déplaît à l’extrême-droite italienne.

Depuis sa nomination, Mme Kyenge a dû affronter plusieurs manifestations d’hostilité de la Ligue du Nord, un parti allié au Peuple de la Liberté de Silvio Berlusconi mais qui se trouve actuellement dans l’opposition.

Malgré l’indignation et le soutien d’une large frange de la politique italienne, le pouvoir éprouve des difficultés à prendre des mesures concrètes pour faire taire ces démonstrations régulières de racisme.

LIRE AUSSI: Un sénateur compare la ministre Cecile Kyenge à un orang-outan

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
italieraciste

Related Articles

La générosité congolaise en action via le F.U.D.C

Il est bien connu de tous que les africains ont un grand coeur, chez les congolais de la diaspora encore plus.

La CPI va se plaindre à l’ONU contre la RDC pour avoir refusé d’arrêter Omar el-Béchir

[GARD align= »center »] La Cour pénale internationale (CPI) n’a toujours pas digéré le refus des autorités de la République démocratique du

« Une poignée » de Français jihadistes au Mali, des « dizaines » en Syrie, selon Valls

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a déclaré dimanche sur BFMTV qu’une « poignée » de « Français ou résidents en France » se

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*