Jo 2012: Deux athlètes ivoiriens portés disparus

Jo 2012: Deux athlètes ivoiriens portés disparus

Deux athlètes ivoiriens portés disparus

Après la disparition de sept athlètes camerounais des Jeux Olympiques de Londres. Le président de la Fédération Ivoirienne de Natation et Sauvetage (FINS) vient d’annoncer la disparition de deux éléments de la délégation ivoirienne.

Deux nageurs ivoiriens qui participent aux J.O 2012 Frank Brou Kouassi et Assita Touré  ont quitté le village Olympique dans la nuit du mercredi 8 août 2012 et sont actuellement introuvables

« Nous déplorons cette situation qui arrive malheureusement à nos athlètes, de surcroit non qualifiés, mais gracieusement invités par le Comité International Olympique (CIO). La FISP est consterné par cette affaire qui n’honore pas notre pays », a confié, Serges Vremen au téléphone avant de conclure : « Nous espérons que ces deux athlètes vont vite regagner le village olympique, avant le retour de la délégation ivoirienne le lundi 13 août. Nous sommes donc en contact avec leurs parents à Abidjan, afin de peser de tout leur poids pour les retrouver ».

Brou Kouassi (25’’82) et Assita Touré (33’’09) avaient certes été éliminés au Tour 1 du 50 m Nage Libre, mais le Comité National Olympique de Côte d’Ivoire avait été satisfait, dans l’ensemble, de leur participation.

Notons que sept (7) athlètes  camerounais fuyards avaient été les premiers à défrayer la chronique aux J.O de Londres.

Oeildafrique / Rumeursdabidjan.net


Tags assigned to this article:
cote d'ivoiredélégationJOLondres 2012

Related Articles

FIFA Ballon d’Or 2012 : L’Afrique en spectatrice au gala de la FIFA, ce lundi à Zurich ?

Avec très peu de nominés, l’Afrique va assister en spectatrice au gala de la Fédération internationale de football (FIFA) Ballon

CAN 2017: le Gabon et le Cameroun doivent vite rebondir

[GARD align= »center »] Ce n’est que leur deuxième match dans cette CAN 2017, mais le Gabon et le Cameroun doivent se

Chelsea a affronté le plus gros des footballeurs du monde

Ce n’est pas pour rien qu’il est surnommé « The Beast » (la bête en anglais). Adebayo Akinfenwa de son vrai nom

2c ommentaires

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*