JO 2012: La fermeture du village africain

JO 2012: La fermeture du village africain
La fermeture du village africain

Le village africain de Londres

Les organisateurs de l’ «Africa village» (Village Africain) ont confirmé jeudi la fermeture définitive de cet espace dédié à l’Afrique à l’occasion des Jeux Olympiques de Londres.

«Suite à un conflit opposant certains fournisseurs locaux de l’Africa Village à l’organisation concernant le règlement du solde de factures jugées exigibles, ce groupement de fournisseurs a décidé de façon unilatérale, et après un marchandage inacceptable, de suspendre ses prestations.

Cette suspension a entraîné de ce fait l’interruption de service, et obligé la fermeture du site», indique Alain Barbier, patron de la société Pixcom qui a piloté le projet dans un communiqué.

Il a regretté la situation puisque selon lui, «le solde des sommes réclamées représente une part mineure du budget».

A l’initiative de l’Association des comités nationaux olympiques africains (ACNOA) une vingtaine de pays du continent ont exposé leurs atouts et richesses touristiques, culturels, sportifs et économiques depuis le 28 juillet 2012 au Kensignton Park Gardens au centre de Londres

Et selon un communiqué de l’ACNOA, un litige opposant une entreprise française et des sociétés Anglaises est à l’origine de cette situation dont les conséquences sont jugées «néfastes» l’Afrique.

Pour Barbier , «cette situation ne méritait pas une telle mesure excessive et lourde de conséquences pour les pays africains exposants, méritant plus de respect et de considération à 4 jours de la fin de l’événement».

Il a indiqué que «des suites appropriées» seront données à «cette fermeture prématurée» qui a entraîné «un vrai préjudice».

Même son ce cloche du côté de l’ACNOA qui «se réserve le droit d’ exiger qu’il soit fait réparation des préjudices causés aussi bien à notre image de marque qu’aux exposants qui se sont vus spolier de leurs expositions au sein desquelles ils n’ont même pas pu accéder pendant toute la matinée».

«Cette fermeture a été effectuée de manière arbitraire sans même que l’ACNOA et les locataires des stands ne soient prévenus et sans qu’aucun document de la Justice Anglaise ou des Autorités administratives ne soit fourni» ajoute l’ACNOA.

Il n’est pas sans dire que l’ ACNOA a fait preuve de toute la bonne volonté nécessaire en se permettant même d’opérer à des paiements qui ne nous concernaient en a
Selon les organisateurs, l’«Africa village» a accueilli depuis le 28 juillet plus de 80 000 visiteurs dont des Chefs d’Etat et de gouvernements.

 

APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
fermetureJO Londresvillage africain

Related Articles

CAN: l’Algérie frise le ridicule, le Sénégal bat la Tunisie

[GARD align= »center »] L’Algérie peut remercier sa star Mahrez, auteur d’un doublé lui permettant de faire un inattendu match nul face

Teddy Riner à Libreville pour la Grande nuit des arts martiaux

Teddy Riner, le triple champion du monde français de judo, est arrivé vendredi à Libreville pour prendre part à la

Des joueurs africains de la Nba ne prendront pas part à l’Afrobasket 2017 (08-16 septembre)

Plusieurs raisons sont invoquées pour justifier les absences prochaines des Congolais Mudjay et Biyombo, du Sud-Africain Sefolosha et du Tunisien Salah Mehjri dont le pays est co-organisateur

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*