John Kerry en Egypte pour négocier une trêve dans le conflit israélo-palestinien

John Kerry en Egypte pour négocier une trêve dans le conflit israélo-palestinien

[GARD align= »center »]

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry

Le conflit israélo-palestinien se poursuit avec une certaine intensité des frappes de l’armée israélienne. Dans ce contexte, plusieurs appels se multiplient pour un arrêt des hostilités entre Israël et le Hamas palestinien dans la bande de Gaza.

Dans la foulée, la presse égyptienne annonce que le secrétaire d’État américain, John Kerry se rend ce mardi en Égypte pour enclencher les négociations pour parvenir à une trêve.

Le secrétaire d’État américain, John Kerry cherche à tout mettre en œuvre  pour enrayer la spirale de violence qui ensanglante la bande de Gaza depuis maintenant sept jours de façon diplomatique.

[GARD align= »center »]

Déjà dimanche, le Secrétaire d’Etat américain a téléphoné au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour réaffirmer que les Etats-Unis étaient prêts à apporter leur aide pour parvenir à une trêve. Le responsable américain s’est également entretenu au téléphone dimanche avec son homologue égyptien, Sameh Choukri, à propos du conflit à Gaza.

Au Caire mardi, les discussions seront menées avec de hauts responsables israéliens et palestiniens. Depuis le déclenchement du conflit, l’armée israélienne n’a jamais cessé les bombardements sur la bande de Gaza. Plusieurs éléments du Hamas ont été emprisonnés et un blocus a été mis sur l’enclave palestinienne.

Le Hamas a affirmé lundi, qu’il accepterait un cessez-le-feu si Israël cessait les bombardements sur la bande de Gaza, libérait les prisonniers et levait le blocus sur l’enclave palestinienne. Mais certains ne sont pas de cet avis à l’instar de Mouchir al-Masri, député et porte-parole du Hamas.

[GARD align= »center »]

L’honorable palestinien a indiqué qu’il est trop tôt pour évoquer une trêve. Certains soutiennent encore qu’aucun effort de médiation réel n’est entrepris par la communauté internationale.

Du côté du gouvernement israélien il n’est pas question d’arrêter ses opérations tant que le Hamas, qui contrôle Gaza, continuerait de lancer ses roquettes contre son territoire.

Rappelons que le conflit a de nouveau déclenché à la suite de lancement de roquettes palestiniennes sur les territoires israéliens.

[sws_widget_9]

Didier Assogba
Oeildafrique.com

[sws_widget_9]

 

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
guerreHamasIsraëlpalestine

Related Articles

Russie: Christophe de Margerie, le PDG de Total, s’est tué dans un accident d’avion

[GARD align= »center »] Le PDG du groupe pétrolier français Total, Christophe de Margerie, 63 ans, est décédé dans le crash d’un

États-Unis : Trump « impatient » de travailler avec Obama

[GARD align= »center »] Assis côte à côte dans le Bureau ovale –image longtemps inimaginable– Barack Obama et son successeur Donald Trump

Bruxelles: la députée Fatoumata Sidibé virée du resto comme une voleuse

 [wp_ad_camp_3] C’est aux Caves du Picotin, un resto branché d’Ixelles que la scène se déroule. La patronne de l’établissement a

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*