Joseph Kabila et ses sociétés fictives

Joseph Kabila et ses sociétés fictives

À la veille des élections présidentielles qui doivent avoir lieu ce mois-ci, le 28 novembre 2011 en la République démocratique du Congo (la « RDC ») , des documents rendus publics par le député britannique Eric Joyce indiquent que des biens miniers congolais sont systématiquement vendus à des prix bien inférieurs à leur valeur à des sociétés fictives étrangères constituées presque exclusivement dans les îles Vierges britanniques (les « IVB »). Les propriétaires véritables de ces biens miniers sont souvent inconnus et ces opérations font en sorte que le peuple congolais ne bénéficie pas des immenses ressources minérales du pays.

Eric Joyce, président du groupe parlementaire multipartite du Parlement britannique pour la Région des Grands Lacs en Afrique, a déclaré que les documents qui lui avaient été transmis confirment pour la première fois que des membres du gouvernement de la RDC, en particulier le président actuel, Joseph Kabila, ont vendu d’importants biens miniers à des prix dérisoires à diverses sociétés fictives étrangères.

Selon Eric Joyce , « ces documents prouvent que les ressources naturelles du Congo ne sont pas exploitées comme des sources de revenus légitimes pour le peuple congolais. Des séries d’arrangements complexes entre le gouvernement du Congo et des sociétés fictives des IVB font en sorte qu’un petit nombre de personnes s’enrichissent moyennant des pertes énormes pour le reste de la population. ». 

Pour voir l’ article en entier en anglais sur le site de REUTERS, cliquez sur lienwww.af.reuters.com . Plusieurs documents et preuves sont aussi disponible sur le site de Eric Joyce au http://ericjoycemp.wordpress.com .

Source : AGENCE REUTERS



Related Articles

RDC: L’ABACO favorable à une dynamique nouvelle sur une base idéologique

[GARD align= »center »] Par la voix de son Premier Vice-Président, Gaspard-Hubert Lonsi Koko, l’Alliance de Base pour l’Action Commune (ABACO) évoque

RDC : les Nations unies prêtes à soutenir des élections « libres »

Les Nations unies ont dit vendredi leur « engagement » à soutenir financièrement des élections « libres » en République démocratique du Congo au

France : Les autorités se coalisent contre Dieudonné Mbala par une circulaire suivie à la lettre

 [wp_ad_camp_3] Après l’interdiction de son concert à Bordeaux par le Maire UMP de cette ville, Alain Jupé puis à Marseille,

2c ommentaires

Espace commentaire
  1. NAZA NA KATI NA BANGO
    NAZA NA KATI NA BANGO 11 décembre, 2011, 16:29

    SOS, PEUPLE EN DANSGER

    L’OPERATION NETTOYAGE TABLEAU MARCHE BIEN A KINSHASA, JE SUIS L’UN DES OFFICIERS OPERANT DANS CETTE OPERATION, DANS LES RANGS DES FORCES MILITAIRES SUR TERRAIN A KINSHASA; JE DENONCE DES TUERRIES DONC DES MASSACRES, QUE NOUS PERPETTRONS A KINSHASA, JE LEDENONCE PARCE QUE MA SOEUR VENAIT D’EN ETRE VICTIME CETTE NUIT DU 10 AU 11 / 12/11 A KASA VUBU, DEPUIS LE 28 / 11 / 11 JUSQU’AUJOURD’HUI NOUS AVONS TUES AU MOIS 300 PERSONNES, QUE NOUS EMBALLONS VITE DANS LES SACS, ET NOUS JETTONS DANS LE FLEUVE CONGO, LES QUELQUES CADAVRES QUE VOUS CONSTATEZ, PUBLIES SUR LES MEDIAS INTERNATIONAUX, CE SONT DES CAS ISOLES, JE DIS A TOUTE PERSONNES QUI ME LU, DE FAIRE PAR DE CE MASSACRE AUX ORGANISMES DES DROITS HUMAINS, ET OU DES DROITS DE L’HOMME, DES AMBULANCES QUE VOUS VOYEZ, C’EST NOUS, CE NE SONT PAS DES PERSONNELS VOLONTAIRES DE LA CROIX ROUGE, IL Y A DES JEUNES ARRETES, QUI SONT PAR APRES TUES ET JETTER DANS LEAU, AVEC DES SACS REMPLIS DES PIERRES POUR NE PAS PERMETTRE LES CORPS A FLOTER. NOUS SOMMES COMMANDEZ PAR LE COLONEL ELVIS PALANGA, KANIAMA, MUKINZI, TANGO FORT, KASONGO, NZENZA (POLICE NATIONALE CONGOLAISE, CHARLE BISENGI MANA, OLEKO, RAOUS), COLONEL TUMBA DE LA DEMIAP, DONC NOUS TUONS NOUS NE LAISSONS PAS DES TRACES. ALLEZ Y VERIFIER A L’IPK EX CIRCO VOUS NE VEREZ PAS LES GENTS QUE NOUS ARRETONS, TOUT OFFICER MILITAIRE OU DE LA POLICE, MEME PAR SON REGARDS MANIFESTE UN QUELCONQUE MECONTENTEMENT, EST ENVOYE AU RWANDA GISENI ET PRET POUR L’ABATTOIRE, HIER SAMEDI KAGAME EST ARRIVE A GOMA IL SE RENCONTTRE AVEC JOSEPH ET RUBERWA, ET IL Y A EU EXECUTIONS DE QUELQUE DIZAINE D’OFFICIERS ET MILITAIRES CONGOLAIS, SOUPSONES D’ETRE EN MECHE AVEC LA POPULATION, PARTICULIEREMENT ETIENNE TSHISEKEDI, QUE NOUS CODIFIONS COMME SUITE: 7-6 OU BALEINE, TOUTE FOIS LES MOTS DE PASSE CHANGE CHAQUE JOUR ET POUR TSHISEKEDI, ET MEMBRES DE L’OPPOSITION, KAMERE NOUS L’APPELONS VIPERE 1, VEUILLEZ DENONCER CA. IL Y A UNE VINGTAINE D’OFFICIERS A L’ANCIEN DAIPN DOMAINE PRESIDENTIEL DE LA N’SELE, ILS N’ATTENDENT QUE LEURS PROCHIANES EXECUTION

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*