Karim Wade : « Mon vœu le plus cher » était de rencontrer dès ma libération « des millions de Sénégalais »

[GARD align= »center »]

L’ancien ministre d’Etat Karim Wade - Image d’archive|©AFP

L’ancien ministre d’Etat Karim Wade – Image d’archive|©AFP

L’ancien ministre d’Etat Karim Wade, qui s’est envolé pour le Qatar, après sa libération dans la nuit de jeudi à vendredi, par le président Macky Sall, a affirmé que son vœu « le plus cher » était d’aller rencontrer des « millions de Sénégalais des villes et des campagnes », pour les remercier de leur soutien lors de son incarcération, dans une déclaration.

« Mon vœu le plus cher était d’aller, dès ma libération, dans nos villages et dans nos villes, à la rencontre des millions de Sénégalais qui m’ont assuré de leur soutien, m’ont accompagné de leurs prières et qui n’ont jamais douté de mon innocence pour les en remercier. J’imagine leur peine mais, malheureusement, les conditions de ma sortie de prison en ont décidé autrement », a-t-il dit.

Il a exprimé sa «gratitude » à toutes les personnes qui l’ont soutenu «pendant ces années de privation, particulièrement tous ceux qui ont tenu à être à ses côtés dans les moments difficiles, venant souvent de très loin et, parfois, passant la nuit devant la porte de la prison pour pouvoir lui manifester leur solidarité.

Le fils de l’ex-chef d’Etat, Abdoulaye Wade, a témoigné sa « confiance au Parti démocratique sénégalais (PDS) », présidé par son père, « renforcé par le soutien de ses alliés », avant d’ajouter avoir également une pensée pour ses compagnons Ibrahim Aboukhalil, Alioune Samba Diassé (graciés aussi) et Mamadou Pouye, en liberté provisoire.

« La confiance des militants et l’espérance des Sénégalais méritent tous les sacrifices et privations. En ces moments de ma vie, je regrette de n’avoir pas vu mes filles grandir et se fortifier dans les dures épreuves qui les ont privées de l’affection de leur père et jetées si tôt déjà dans la dure réalité d’un monde de souffrance et d’endurance », a-t-il poursuivi.

Karim Wade avait été condamné en mars 2015 à six ans de prison ferme et devrait payer une amande de 138 milliards de F CFA, par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei).

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
Karim Wadesénégal

[fbcomments]

Related Articles

Sierra Leone: 250 tombes pillées en deux mois à Freetown

[GARD align= »center »] La mairie de Freetown, la capitale sierra-léonaise, a annoncé ce week-end avoir pris des mesures contre des pilleurs

L’Afrique de l’Ouest se prépare à l’arrivée du numérique

[wp_ad_camp_3] Les pays de l’Afrique de l’Ouest se préparent au passage imminent de l’analogique au numérique en 2015. Ainsi, pour

Guinée: Amnesty prévient contre le recours à la violence

Amnesty International met en garde les autorités guinéennes contre le recours à la violence à l’occasion de la période électorale.

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*