Kenya: 100 ans de prison pour le viol de trois jeunes filles dans une église

[GARD align= »center »]

Une petite kényane porte de l'eau sur sa tête dans un bidonville de Nairobi, le 24 juin 2015|AFP

Une petite kényane porte de l’eau sur sa tête dans un bidonville de Nairobi, le 24 juin 2015|AFP

Un tribunal kényan a condamné mercredi à 100 ans de prison un homme reconnu coupable d’avoir violé trois jeunes filles, deux âgées de 13 ans et une de 10 ans, après les avoir enfermées dans une église.

« Il s’agit d’un crime grave et l’accusé devrait purger une peine dissuasive pour d’autres (violeurs potentiels, ndlr) », a déclaré le juge Maxwell Gicheru du tribunal d’Embu (centre), au sujet de cette peine extrêmement rare au Kenya.

Âgé de 20 ans, Harrison Kinyua a abusé sexuellement les jeunes filles le 9 décembre 2015 dans une église du village de Kangaru (centre), alors qu’elles y rapportaient des chaises empruntées pour un enterrement.

L’accusé, qui a plaidé coupable et n’est pas un ecclésiastique, avait lui aussi assisté à l’enterrement et avait suivi les jeunes filles jusqu’à l’église. Il avait ensuite tenté d’acheter leur silence en leur offrant des frites. En vain: les victimes ont raconté les faits à leurs parents.

Un examen médical a confirmé que ces dernières avaient été abusées sexuellement.

M. Kinyua avait initialement nié les accusations portées à son encontre, les expliquant par un conflit l’opposant à la famille des jeunes victimes. Il a fini par avouer les faits, assurant qu’il pensait qu’elles étaient « suffisamment mûres ».

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
kenyaPédophilieprocès

[fbcomments]

Related Articles

Kenya: un mort et environ 40 étudiants blessés dans une simulation d’attaque terroriste sur un campus

[GARD align= »center »] Une membre du personnel et une quarantaine d’étudiants ont été blessés lundi dans une université de Nairobi, lors

Viol au Kenya: un million de pétitionnaires réclament justice

Plus d’un million de personnes avaient signé lundi une pétition en ligne réclamant justice après que trois hommes accusés du

Kenya: deux personnes tuées par balles dans les violences de la nuit

[GARD align= »center »] A Kisumu, « nous avons une personne tuée et quatre autres admises à l’hôpital avec des blessures par balle »,

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Maximiliano archange
    Maximiliano archange 16 septembre, 2016, 00:36

    C’est une peine exemplaire.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*