Kenya : Des islamistes d’Al Shebab attaquent un village du nord et font 14 morts

Kenya : Des islamistes d’Al Shebab attaquent un village du nord et font 14 morts
Image d'archive: Des militaires kenyans dans les rues de Nairobi.|AFP

Image d’archive: Des militaires kenyans dans les rues de Nairobi.|AFP

La police et la Croix-Rouge ont indiqué mardi qu’au moins 14 personnes ont été tuées et 11 blessées à la suite d’une attaque perpétrée par des hommes armés contre un village du nord du Kenya proche de la frontière avec la Somalie.

Selon un responsable de la police dans la ville de Mandera, l’attaque a eu lieu dans un village proche d’un grand marché aux bestiaux près de la ville faisant quatorze morts.

Le quotidien kényan Daily Nation a indiqué par la suite que le chef de l’administration locale, Alex Ole Nkoyo, a confirmé l’information.

Pour l’heure, l’attaque n’a pas été revendiquée. Mais il ne fait l’ombre d’aucun doute que les shebab somaliens qui ont lancé une série d’attaques dans la région ces derniers temps en sont les auteurs.

La Croix-Rouge kényane qui était sur les lieux a expliqué que les assaillants ont attaqué le village dès les premières heures de mardi matin. Un avion médicalisé de la Croix-Rouge est en route pour transporter à Nairobi certains blessés qui sont dans un état critique. L’organisation a déclaré avoir conduit 11 blessés à l’hôpital.

Les islamistes somaliens, les shebab affilés à Al-Qaïda mènent une insurrection armée depuis 2007. Ils ne cessent de défier le pouvoir somaliens soutenu par les pays occidentaux et aussi par 22.000 hommes de la Force africaine en Somalie (AMISOM).

Ces derniers, ces miliciens islamistes somaliens ont visé de plus en plus le Kenya qui est fortement représenté en Somalie par des militaires qui luttent contre les djihadistes.

En avril dernier, les shebab avaient tué 148 personnes, en grande majorité des étudiants, à l’université kenyane de Garisa. En 2013 déjà, ces insurgés avaient tué 67 personnes lors d’une attaque dans le centre commercial Westgate de Nairobi.

Ils protestent ainsi contre le fait d’avoir été chassé de la plupart de leurs bastions du centre et du sud somaliens à la suite des opérations de l’AMISOM. Toutefois, ils continuent de contrôler de vastes zones rurales.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
attaqueislamisteskenyasomalieviolences

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

«L’Afrique est en marche», affirme Obama au Kenya

«L’Afrique est en marche», a affirmé samedi au Kenya le président américain Barack Obama, au premier jour d’une visite sous

Kenya: un restaurant chinois fermé après avoir interdit l’accès aux noirs le soir

Un restaurant chinois de Nairobi a été fermé et ses propriétaires convoqués par les autorités de la capitale kényane pour

Le Kenya brûle 105 tonnes d’ivoire pour lutter contre le braconnage des éléphants

[GARD align= »center »] Le président kényan a procédé samedi à la destruction de 105 tonnes d’ivoire dans le parc national de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*