Kenya: deux personnes tuées par balles dans les violences de la nuit

[GARD align= »center »]

© Luis Tato, AFP | Des partisans de l’opposant Raila Odinga, mercredi 9 août à Nairobi.

A Kisumu, « nous avons une personne tuée et quatre autres admises à l’hôpital avec des blessures par balle », a déclaré à l’AFP le Dr Ojwang Lusi, responsable de la santé pour le comté.

A Siaya, un haut responsable policier a confirmé la mort d’une personne: « Nous n’avons pas réussi à récupérer le corps de ce chauffeur de taxi-moto à cause de la résistance des manifestants » sur place.

Les partisans du candidat de l’opposition Raila Odinga ont laissé éclaté leur colère vendredi soir dans de violentes manifestations, dès l’annonce de la victoire de M. Kenyatta avec 54,27% des voix.

Samedi à 10H00 locales (07H00 GMT), de nouvelles échauffourées étaient rapportées dans plusieurs bidonvilles de Nairobi par des journalistes de l’AFP.

Par ailleurs, plusieurs axes routiers dans l’ouest du pays étaient bloqués samedi matin par des manifestants.

« Notre but est de nous assurer que les routes sont ouvertes. Mais dès que nous rouvrons les routes, ils recommencent à les bloquer et brûlent des pneus. C’est ça le problème. Nous n’avons aucun problème avec eux. Mais nous avons un problème quand ils bloquent les axes routiers », a déclaré à la presse Titus Yoma, le chef de la police du comté de Kisumu.

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
kenya

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Kenya: un haut responsable de la Commission électorale assassiné

Un responsable chargé de superviser le système informatique de la Commission électorale kényane (IEBC) a été retrouvé mort assassiné, moins

Congo : le premier tour de la présidentielle fixé au 20 mars

[GARD align= »center »] Sur décision du gouvernement, le premier tour de l’élection présidentielle a été avancé au 20 mars, au premier

RDC : Kabila n’a pas peur de Dieu

Les chrétiens de la République démocratique du Congo (RDC), particulièrement ceux de Kinshasa, n’oublieront pas de si tôt la journée

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*