Kenya: Uhuru Kenyatta en guerre contre les dépenses astronomiques diminue son salaire de 20%

Kenya: Uhuru Kenyatta en guerre contre les dépenses astronomiques diminue son salaire de 20%

[GARD align= »center »]

Uhuru Kenyatta

Le président kenyan Uhuru Kenyatta

Il n’est plus question pour les autorités kényanes de gaspiller les fonds publics en faisant des dépenses inutiles très ruineuses pour le pays. Dans cette logique, Uhuru Kenyatta, le président kényan a annoncé qu’il a décidé de revoir à la baisse de son salaire ainsi que des traitements de son vice-président et de ses ministres. Le but de toutes ces mesures est tout simplement de réduire les dépenses publiques.

Uhuru Kenyatta a fait cette annonce dans un discours prononcé lors d’un séminaire gouvernemental, vendredi. Selon le président kényan, son propre salaire et celui de son vice-président William Ruto vont baisser de 20%. Du côté des ministres, cette réduction ne sera que de 10% sur leurs traitements.

Ainsi, Uhuru Kenyatta et son Vice-président et autres ministres du gouvernement resteront très souvent au pays pour s’occuper des affaires. Une mesure qui vise à réduire les dépenses coûteuses des multiples déplacements à l’étranger pour les officiels kényans.

Le président kényan a, par la même occasion, exhorté les parlementaires de son pays, qui sont parmi les mieux payés en Afrique, de consentir à une baisse de leurs salaires. « Nous espérons que les autres institutions de l’Etat suivront et verront leurs salaires revus. Les parlementaires ont entendu et savent ce que veulent les Kényans », a déclaré Uhuru Kenyatta à ce sujet.

« La masse salariale du pays est supérieure aux dépenses d’investissement », a expliqué Uhuru Kenyatta qui a souligné que la réduction des salaires sera avec effet immédiat dès la fin de ce mois.

Le président kényan a ajouté qu’il est temps de faire face au monstre, « si nous sommes prêts à développer ce pays ». « Sinon, tôt ou tard, nous allons collecter des taxes pour payer uniquement nos salaires », a averti le président kényan.

[GARD align= »center »]

Une décision que le peuple kényan verra d’un bon œil et qui doit être un bel exemple pour les autres dirigeants africains qui excellent dans des dépenses très onéreuses pour leur pays. En effet, dans plusieurs autres pays africains, on note clairement un déphasage entre le train de vie de la classe dirigeante et celui des citoyens qui est misérable. Dans bien de pays, seule une minorité s’accapare des richesses de l’Etat alors que la grande majorité ploient sous le poids de la misère ambiante. Vivement que ces pays prennent exemple sur le Kenya pour le bien-être de leur citoyen et pour le développement.

Didier Assogba
Oeildafrique.com

 

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
kenya

Related Articles

« L’actualité africaine en 5 titres » du 14 juin 2016

[GARD align= »center »] La seule raffinerie du Maroc mise en liquidation judiciaire La Cour d’appel du tribunal de commerce de Casablanca

Espérance de vie, d’éducation et de revenus: l'afrique avance

Par Alain Faujas À en croire le dernier rapport du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), le continent

Congo – Brazzaville : l’homme blanc perçu comme mari idéal par la ponténégrine

[GARD align= »center »] Dans la capitale économique du Congo – Brazzaville, à Pointe Noire, l’homme blanc est perçu comme un mari

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*