KFC s’installera en Ethiopie dès l’année prochaine

KFC en Afrique

Image d’illustration.

La restauration rapide made in USA se veut de plus en plus offensif en Afrique. Après l’installation du géant Mac Donald’s dans plusieurs pays, C’est le tour du célèbre Kentucky Fried Chicken (KFC) de s’installer en Ethiopie l’année prochaine. Une information révélé à The Reporter.

Si le nombre d’enseignes que lancera le groupe dans le second pays le plus peuplé d’Afrique n’a pas  été indiqué, il est certain cependant que ce mouvement concrétisera un intérêt de longue date de KFC, filiale de Yum ! Brands Inc, pour l’Ethiopie. En effet, Bruce Layzell qui dirige les opérations africaines du restaurateur avait affirmé l’an dernier qu’en raison de sa démographie, le pays des négus présentait des atouts justifiant une potentielle offensive.

«Nous ne voulons pas nous rendre dans un pays pour y construire uniquement quatre ou cinq restaurants parce que nous n’y enregistrerions aucun succès. Nous voulons nous implanter là où nous pourrons construire 50 à 100 enseignes. Notre business répond à des impératifs d’échelles» a-t-il déclaré.

KFC qui est déjà présent dans treize pays d’Afrique sera le premier leader de la restauration rapide mondiale à s’installer dans le pays. Il faut noter que cette arrivée ouvrira un nouveau chapitre de la guerre à laquelle se livrent ces restaurateurs.

Avec Agenceecofin


Tags assigned to this article:
EthiopieKFCRestauration rapide

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Congo : la Cour constitutionnelle valide la victoire de Sassou Nguesso à la présidentielle

[GARD align= »center »] La Cour constitutionnelle de la République du Congo a validé lundi soir la victoire, contestée par l’opposition, du

Congo: le gouvernement réclame l’accélération de la procédure judiciaire contre le général Mokoko

[GARD align= »center »] Le ministre congolais de la Justice a demandé jeudi au procureur de la République d’accélérer la procédure engagée

Centrafrique: les ex-présidents Bozizé et Djotodia s’engagent pour la réconciliation

Les ex-présidents centrafricains François Bozizé et Michel Djotodia, longtemps accusés de saper la transition dans leur pays, ont signé mardi

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*