Kinshasa: Le vendredi de tout les dangers

Kinshasa: Le vendredi de tout les dangers

A croire les membres du PPRD que nous avons contactés « la ville de Kinshasa se réveille au bruit doux des oiseaux, et nos mamans qui vendent du pain ont déjà commencés leurs activités. Rien dans la ville n’indique l’image d’un chaos prêché par les prophètes de malheur… » dixit Papi Tamba.
De l’autre côté, nous avons un autre son de cloche l’Union pour la Démocratie et le Progré Social (UDPS) est en plein effervescence, Etienne Tshisekedi va prêter serment devant le peuple malgré sa défaite à l’élection présidentielle comme l’avait annoncé Ngoy Mulunda, président de la CENI, l’organe organisatrice des élections en RDC.
Le président de l’UDPS n’avait dès  l’annonce des résultats rejeté une défaite possible et reclammé la vérité des urnes. En effet, beaucoups d’irregularités avaient été constatés, la majorité des ONG et autres organes internationaux tel que le centre carter avait elles aussi avait fait le même constat.

Des chars dans la province capitale

Pour les Kinois, peu habitués à la vision des armes lourdes et autres véhicules de combats, l’arrivée de ces éléments dans la ville laisse entendre autre chose. Le peuple doit bien comprendre une chose, les armes sont dans un camps et la désobéissance sera durement sanctionner.
Après la prestation de serment de Joseph Kabila qui aurait été lui élu avec 48% de voix selon la CENI et la cours suprême de justice, le service de propagande de Tshisekedi était entrer en action avec des distributions de prospectus pour mobiliser et inviter la population à se rentrer au stade des martyrs pour assister à la préstation de serment du « président élu par le peuple ».
Au vu des images qui nous aient parvenu ces dernier 48h et visible sur congomikili.com (notre partenaire), les Kinois sont décidés à en finir une bonne fois pour toute avec le régime Kabila et veulent installer Etienne Tshisekedi comme président. Les images de la caméra caché avait prouvé à tout ceux qui doutaient de mise sous contrôle du fameux stade sous protection militaire. Impossible de s’approcher sans passer des multiples barrieres et questions.
Le programme de la prestation de serment

Invitation à la préstation de serment d'Etienne Tshisekedi

Le site Direct.cd avait publié hier une invitation émanant de l’UDPS avec l’entête de la « Présidence de la République »  adressée au responsable de l’Organisation Non Gouvernementale Human Rights Watch, confirmant la tenue de prestation du serment du « Président élu », Etienne Tshisekedi wa Mulumba, pour ce vendredi 23 décembre 2011 et fixe le programme de la jour.

Des personnalités doivent être conviées mais « nous n’allons pas inviter de chefs d’Etat, on va se limiter à leurs représentations diplomatiques ici », avait-il  précisé le cadre de l’UDPS.

« On ne laissera personne violer la Constitution », déclarait-il Lambert Mende, porte-parole du gouvernement de   lors d’une courte visite à Bruxelles au lendemain de la prestation de serment du président réélu Joseph Kabila, investi mardi après avoir été déclaré vainqueur d’un scrutin marqué par des multiples irrégularités.

La Constitution congolaise de février 2006, remaniée en janvier dernier, stipule que le chef de l’Etat doit prêter serment devant la Cour suprême de Justice (CSJ), a rappelé M. Mende, qui est également ministre de la Communication.

Roger Musandji
RM COMMUNICATION



Related Articles

RDC: Remaniement gouvernemental, Matata Ponyo reconduit

Les jeux sont faits, le nouveau gouvernement promis par le président Joseph Kabila, à la fin des concertations nationales de septembre 2013

France: Hollande forme le premier gouvernement paritaire hommes-femmes

Le président François Hollande a rendu public mercredi le premier gouvernement paritaire en France avec 17 femmes à la tête

RDC: une attaque des FDLR fait 15 morts

[GARD align= »center »] Dans la nuit de mercredi à jeudi, au moins 15 personnes ont été tuées et neuf autres blessées

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*