Kinshasa: Les raisons d’investir à Maluku

Kinshasa: Les raisons d’investir à Maluku
Les raisons d’investir à Maluku

Maluku, Kinshasa sud

Le ministère de l’Industrie, petites et moyennes entreprises a lancé un avis à manifestation d’intérêt aux opérateurs économiques pour développer des activités dans la périphérie de la ville-province de Kinshasa.

La zone pilote de Maluku sera érigée sur la Nationale I, à une vingtaine de kilomètres de l’aéroport international de N’Djili. L’un des premiers atouts relevés est la proximité du fleuve, plus précisément de sa partie navigable entre Kinshasa et Kisangani. Selon certains analystes, cette donne jouera forcément en faveur de l’éclosion des investissements dans cette partie périphérique de la ville capitale car les grosses industries cherchent toujours à se retrouver près d’un cours d’eau.

Au plan juridique, les opérateurs tant nationaux qu’internationaux intéressés bénéficieront d’un cadre incitatif. Sur ce point, plusieurs aspects spécifiques peuvent être signalés par rapport à l’environnement des affaires. Il s’agit de l’applicabilité automatique du Code des investissements de la RDC, des procédures administratives simplifiées, du régime douanier particulier, des concessions foncières disponibles et transparentes ainsi que d’un accès à toute heure aux infrastructures.

Les raisons d’investir à Maluku

Maluku, Kinshasa sud

La présence de l’électricité, de l’eau et d’un port constitue aussi des atouts fondamentaux pour l’éclosion des activités économiques. Ainsi tout opérateur intéressé devrat-il soumettre une manifestation d’intérêt au gouvernement pour localiser ses activités dans cette zone. Il devra aussi se munir d’un court document, en moyenne d’une page, où l’on reprend le nom de la société et son secteur économique, le chiffre d’affaires, le nombre d’employés, le pays d’incorporation et emplacement physique, la nature de l’investissement proposé, la surface nécessaire pour l’investissement, le montant escompté de l’investissement, le nombre d’emplois créés et les coordonnées d’un représentant de la compagnie.

Pour l’instant, il s’agit encore de la phase pilote d’un programme de zones économiques spéciales lancé par le gouvernement. Ce programme bénéficie de l’appui de la Banque mondiale à travers le projet de compétitivité et de développement du secteur privé dont le Comité de pilotage de la réforme du portefeuille de l’État en est l’agence d’exécution.

 
Laurent Essolomwa

 


Tags assigned to this article:
investirkinshasamalukuRDCtourisme

Related Articles

L'article le plus lu hier sur RM COMMUNICATION

La campagne présidentielle bas son plein en République Démocratique du Congo. Les spécialistes congolais de la communication se sont lancé

RDC: Une journaliste insultée par un député

La presse africaine est-elle libre? A t-elle les moyens d’informer la population sur les réalités de ce monde ? La République

Studio B3 matrix mélodies: La publicité congolaise devient professionnelle

Des jeunes congolais partis de zéro, sans aucun soutien, sans aucune école de multimédia à Kinshasa, les jeunes du studio

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*