La Côte d’Ivoire veut ramener ses temps de coupure d’électricité à 35 heures en 2013

La Côte d’Ivoire veut ramener ses temps de coupure d’électricité à 35 heures en 2013
Le gouvernement ivoirien veut améliorer sa fourniture d’électricité en ramenant ses ‘’temps de coupure’’ à 35 heures en 2013 contre 42 heures en 2012, a annoncé mercredi le ministre ivoirien des mines, de l’énergie et du pétrole, Adama Toungara, au lendemain de son interpellation par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara au sujet des coupures intempestives d’électricité dans certaines localités du pays.
‘’Nous avons hérité d’une situation difficile », a avoué le ministre Toungara dans un entretien à APA en marge du séminaire sur le programme de travail du gouvernement pour l’année 2013.

Pendant 13 à 14 ans, a-t-il expliqué ‘’il n’y a pas eu d’investissements sur les trois segments que sont la production, le transport et la distribution de l’électricité en Côte d’Ivoire ».

En dépit de cette difficulté, le temps de coupure d’électricité en Côte d’Ivoire reste meilleur selon lui, par rapport à certains pays du continent.

‘’En côte d’Ivoire, le temps de coupure est de 42 heures en 2012 », a-t-il dit à ce propos, faisant remarquer qu’en Afrique du Sud, ce temps est de 56 heures par an.

Au Ghana, il est de 65 heures en zone urbaine et de 104 heures en zone rurale alors qu’an Sénégal, il est de 588 heures.

‘’En Côte d’Ivoire nous n’avons pas de problème de délestage et de pénurie mais nous avons un problème de transport », a insisté Adama Toungara, en promettant l’amélioration de la qualité de la fourniture de l’électricité en 2013.

Le ministre ivoirien des mines, de l’énergie et du pétrole compte notamment sur la Compagnie Ivoirienne de Production d’Electricité (CIPREL), la Centrale Thermique d’Azito, le barrage de Soubré en construction pour ‘’résorber » les coupures intempestives d’électricité en Côte d’Ivoire qui exporte de l’électricité vers d’autres pays de la sous région, notamment le Burkina Faso, le Mali, la Guinée, le Ghana, le Togo et le Bénin.

A l’ouverture des travaux du séminaire gouvernemental, le président Alassane Ouattara a publiquement interpelé le ministre des mines, de l’énergie et du pétrole, Adama Toungara et son homologue des infrastructures économiques, Patrick Achi pour les coupures intempestives d’électricité et le manque d’eau dans certaines localités du pays.

Il a dans la foulée invité les ministres à faire en sorte que les populations ressentent les retombés des efforts déployés.

LS/of/APA/ODA

Tags assigned to this article:
cote d'ivoireélectricité

Related Articles

La CPI veut plus de preuves avant un éventuel procès contre Gbagbo

Dans une décision rendue lundi, ils demandent au procureur un complément d’enquête avant de mettre Laurent Gbagbo en accusation et,

Mme Gbagbo estime que son mari l’ «aurait giflé » si elle lui demandait d' »abandonner » le pouvoir

[GARD align= »center »] Au troisième jour de son procès en assises, l’ancienne Première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, a estimé

Côte d’Ivoire : des chefs traditionnels purifient leur terre afin que le sang « ne coule plus »

[GARD align= »center »] Les chefs traditionnels et coutumiers baoulé (autochtones de Bouaké, centre de la Côte d’Ivoire) ont procédé vendredi à

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*