La désinformation est un fléau

La désinformation est un fléau

Il est dangereux pour tous ceux qui se le permettent de désinformer, de mentir ou de propager des rumeurs dans la cité alors que les citoyens sont appelés à agir en respectant les lois et règlements de la République. Et la question que l’on se pose estla suivante : pourquoi, diable, certaines gens se permettent-elles de rejeter en bloc des nouvelles et des informations qui leur arrivent par le canal des voies officielles et légales, ne considérant que les ragots, les rumeurs et les racontars de la rue ? L’on sait bien que les rumeurs, mensonges et désinformations sont rarement le ciment de la construction d’une cité car ils détruisent plus qu’ils n’arrangent. « J’ai entendu dire ceci », « on m’a dit que », « il semblerait que » sont les expressions fétiches des spécialistes de la désinformation qui, en réalité, n’est qu’une transformation de l’information visant à détruire le tissu social en détournant l’opinion. Les récits des anciens nous apprennent que certains villages, dans nos départements, ont volé en éclat à cause de l’intoxication dangereuse et de la désinformation du genre « accepter d’être habitant de ce village serait accepter la malédiction car un mauvais sort a été jeté pour tout le village ».

Tenez ! À Pointe-Noire, par exemple, il y a près de six mois, une rumeur a secoué la ville faisant état de la fuite de gaz toxiques au niveau du port et toute la journée, la panique a régné. Heureusement, des voix autorisées avaient démenti cette rumeur née pour on ne sait quel but. Même chose pour Brazzaville où, il y a près de cinq ans, une rumeur a secoué la ville faisant état de la perte des organes génitauxmâles lorsque l’on était en contact avec un soi-disantmalfaiteur. Là aussi, heureusement, les services de police s’étaient mobilisés pour mettre fin à cette rumeur qui commençait à prendre des proportions inquiétantes.

Comment comprendre que des gens considèrent plus la rumeur que les informations fondées et vérifiables ? Comment comprendre que des gens n’ont comme souci que de véhiculer de fausses informations ? Quels sont les buts visés en faisant passer dans l’opinion des rumeurs comme des vérités bibliques ? Le mensonge n’a jamais été une bonne chose pour une société caril détruit, divise, désunit et dissocie les peuples tant au niveau familial que national, voire international. Pourquoi donc ne pas prêterl’oreille à ce qui sort parla voie officielle et considérer comme vérité les ragots de la rue qui sont des éléments parasitaires dans le fonctionnement normal de la cité ?

Comme les auteurs de ces rumeurs se plaisent de voir que celles-ci prennent des dimensions considérables, ils s’efforcent toujours de les habiller d’une argumentation trompeuse afin de les faire accepter par tous. Disons non à la désinformation, aux rumeurs, aux mensonges carils ont les mêmes effets dans la société que le venin du serpent dans l’organisme humain.

 
Faustin Akono



Related Articles

La démocratie est un luxe pour l'afrique !

Les elections en afrique nouveaux facteurs de déstabilisation du continent ? « La démocratie est un luxe pour l’afrique ! » :

Au cas où l'UDPS déconne, les combattants seront-ils des collabos ?

Par Patrick Mbeko Je pense que le mouvement  »combattants » devrait être neutre » dans le jeu politique actuel. L’affiliation à un

RDC: Doit-on porter un « nom griffé » pour pour être apprécié ou aimé ?

Dans l’une de ses chansons (Feu de l’amour), l’artiste JB Mpiana aborde la question du rapport du Kinois — et

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*