La France annule la dette de la RDC estimée à plus de 100 000 000 Euros

La France annule la dette de la RDC estimée à plus de 100 000 000 Euros

La France a annulé la dette de la République démocratique du Congo (RDC) d’une valeur de cent-six millions d’Euros, à travers la signature, mercredi 10 juillet à Kinshasa, entre les deux pays d’un contrat de désendettement et développement (C2D) à Kinshasa.

Le C2D constitue un acte de confiance entre les deux pays. Il couvre la période de 2013-2016, ayant pour priorités l’éducation, la formation professionnelle, l’assainissement de l’eau et la gouvernance financière, a expliqué le ministre congolais délégué aux Finances, Patrice Kitebi.

« Le C2D que nous venons de signer a un certain nombre de piller stratégiques. Déjà le fait que l’essentiel des ressources de ce premier C2D soit consacré au secteur de l’éducation, 40 000 000 USD, et la formation professionnelle 25 000 000 d’Euros, marque également à la fois la volonté du chef de l’Etat qui veut que la croissance dans ce pays soit une croissance de plus en plus inclusive, qui bénéficie à un grand nombre de populations », a déclaré Patrice Kitebi.

La RDC et la France ont aussi signé la convention de finance de sept cent mille euros avec le Programme alimentaire mondial (Pam).

Avec le Pam, la ministre française déléguée à la Francophonie, Yamina Benguigui, a indiqué que ce financement permettra de soutenir les populations déplacées de la province Orientale et de deux Kivu.

« Ces deux signatures symbolisent la complémentarité de l’aide qu’apporte la France à la RDC. Il s’agit à la fois de répondre à des situations d’urgences humanitaires », a-t-elle poursuivi.

La France avait déjà accordé à la RDC des allègements dans le cadre de l’initiative PPTE. Et le C2D consacre un effort additionnel.

A ce sujet, le ministre congolais délégué aux finances a salué l’importance des sommes libérées par les partenaires de la RDC pour financer la lutte contre la pauvreté.

Pour sa part, la ministre française déléguée à la Francophonie a invité le gouvernement congolais à poursuivre les efforts de la gouvernance pour améliorer le climat des affaires et attirer les investisseurs.

(Photo d’archive utilisée juste a titre d’illustration)

Oeildafrique.com Avec Radiookapi


Tags assigned to this article:
francePPTERDC

Related Articles

Afrique du Sud: mandat d’arrêt contre Julius Malema, l’opposant numéro un

Un mandat d’arrêt a été émis vendredi contre le jeune tribun populiste sud-africain Julius Malema, farouche opposant au président Jacob

Zambie: le président Edgar Lungu réélu au premier tour

[GARD align= »center »] Le président zambien Edgar Lungu a été réélu au premier tour de l’élection présidentielle, selon les résultats annoncés

Les Béninois divisés sur la tentative d’assassinat du président Boni Yayi

Certaines catégories des Béninois, notamment celles de l’opposition et d’une frange de la jeunesse béninoise, ne croient pas encore au

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*