La France change d’ambassadeur en Centrafrique à la veille d’une action militaire

La France change d’ambassadeur en Centrafrique à la veille d’une action militaire

[wp_ad_camp_3]

militaires français en Centrafrique

(Photo d’illustration – AFP)

Le Quai d’Orsay n’a pas expliqué la raison de l’éviction du diplomate en place….

La France a décidé de changer son ambassadeur en République centrafricaine, au moment où elle s’apprête à déployer un millier de soldats dans ce pays en plein chaos, a indiqué ce vendredi le ministère des Affaires étrangères.

«Nous avons proposé aux autorités centrafricaines la nomination d’un nouvel ambassadeur», a déclaré à la presse le porte-parole du Quai d’Orsay, Romain Nadal, sans expliquer la raison de l’éviction de Serge Mucetti. Il a précisé qu’une nouvelle affectation avait été proposée à Serge Mucetti, dont c’était le premier poste d’ambassadeur et qui n’était en Centrafrique que depuis un an et demi.

[wp_ad_camp_2] 

L’armée française a commencé à acheminer hommes et matériel vers Bangui, la capitale de Centrafique. Selon Laurent Fabius, le pays «est au bord du génocide».

Avec l’AFP

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
ambssadeurCentrafriquefrance

Related Articles

Centrafrique: les rebelles annoncent avoir pris le palais présidentiel mais ne pas avoir trouvé Bozizé

Les rebelles de la coalition centrafricaine du Séléka ont pris dimanche le palais présidentiel de Bangui, a annoncé à l’AFP

Élections au Kenya: le président met en garde les fauteurs de troubles

[GARD align= »center »] Le président kényan Uhuru Kenyatta a promis jeudi la fermeté aux fauteurs de troubles alors que la température

RDC : 20 morts, 41 sauvés et près d’une centaine de disparus dans le naufrage d’un bateau en provenance de l’Ouganda

[GARD align= »center »] Le naufrage d’un bateau affrété par le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR), sur le Lac Albert a fait

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*