La mort de la démocratie face à la dictature des banquiers

La mort de la démocratie face à la dictature des banquiers

En 2008, Allan Greenspam, l’ancien patron de la FED, affirmait devant la Congrès que la crise financière était « une énorme fraude ». Je vais peut-être vous surprendre mais la crise économique actuelle est une autre énorme fraude. Pour quel but? J’essaie de comprendre mais une chose est sûre: les États sont entrain de perdre leur souveraineté au profit de certains banquiers qui, étrangement, se trouvent être des membres du Bilderberg Group et de la Commission Trilatérale. Nous assistons à la mort de la démocratie en Occident. C’est la dictature des Banquiers qui va désormais régner.

Nous savons déjà que la FED américaine est une institution privée dirigée par des Banquiers (issus de puissantes familles); en Grèce, sans élections, on a imposé un Banquier, Lucas Papademos ( un ancien de la Fédéral Reserve Bank de Boston) à la tête du pays; en Italie aussi, on a maintenant un Banquier, Mario Monti (un ancien de Goldman Sachs) à la tête du pays. Mario Draghi, le nouveau président de la Banque Centrale Européenne (BCE), était le vice chairman et directeur de gestion de Goldman Sachs International et un membre du comité de gestion de Goldman Sachs.

Si ces Banquiers mettent complètement l’Europe dans leur poche, les Africains devront alors redoubler de vigilance. Ces gens détestent la démocratie, ils vont non seulement soumette les peuples européens mais aussi mettre l’Afrique à feu et à sang…

Patrick Mbeko



Related Articles

Un peuple qui fait d’un homme son idéal est appelé à échouer

Certains compatriotes avancent que Tshisekedi a offert au peuple congolais l’occasion d’entrer dans l’histoire en se joignant à lui pour

L’exemple viendra t-il du Sénégal ?

A l’instar des congolais de la RDC, les sénégalais sont rentrés dans une longue phase de contestation face à un

Le ballon, c’est le peuple congolais qui l’a toujours possédé et non les politiciens

Les Congolais aiment bien cette histoire de « plein na plein» comme si cela justifiait quoi que ce soit. Voilà.

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Bisimwa Mugaruka
    Bisimwa Mugaruka 7 décembre, 2011, 17:24

    Nzambe kaka

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*