La mort de la démocratie face à la dictature des banquiers

La mort de la démocratie face à la dictature des banquiers

En 2008, Allan Greenspam, l’ancien patron de la FED, affirmait devant la Congrès que la crise financière était « une énorme fraude ». Je vais peut-être vous surprendre mais la crise économique actuelle est une autre énorme fraude. Pour quel but? J’essaie de comprendre mais une chose est sûre: les États sont entrain de perdre leur souveraineté au profit de certains banquiers qui, étrangement, se trouvent être des membres du Bilderberg Group et de la Commission Trilatérale. Nous assistons à la mort de la démocratie en Occident. C’est la dictature des Banquiers qui va désormais régner.

Nous savons déjà que la FED américaine est une institution privée dirigée par des Banquiers (issus de puissantes familles); en Grèce, sans élections, on a imposé un Banquier, Lucas Papademos ( un ancien de la Fédéral Reserve Bank de Boston) à la tête du pays; en Italie aussi, on a maintenant un Banquier, Mario Monti (un ancien de Goldman Sachs) à la tête du pays. Mario Draghi, le nouveau président de la Banque Centrale Européenne (BCE), était le vice chairman et directeur de gestion de Goldman Sachs International et un membre du comité de gestion de Goldman Sachs.

Si ces Banquiers mettent complètement l’Europe dans leur poche, les Africains devront alors redoubler de vigilance. Ces gens détestent la démocratie, ils vont non seulement soumette les peuples européens mais aussi mettre l’Afrique à feu et à sang…

Patrick Mbeko



Related Articles

La problématique du non-respect des alliances politiques au Congo: Source de division et de déchirements politiques

[GARD align= »center »] De tous les problèmes pendants qui alimentent des vives polémiques au sein de la classe politique Congolaise, celui

Le Cameroun de Paul Biya, un soutien inconditionnel à Israël

[GARD align= »center »] Il y a quelques semaines, une délégation israélienne a été expulsée du sommet de l’Union africaine qui s’est

Les congolais durcissent leurs actions combattantes!

L’arrivée de Paul Kagame à Paris suite à l’invitation de Nicolas Sarkozy, soulève beaucoup de contestations. Des opposants hutu aux

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Bisimwa Mugaruka
    Bisimwa Mugaruka 7 décembre, 2011, 17:24

    Nzambe kaka

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*