La téléphonie mobile en RDC entre dans la troisième génération

La téléphonie mobile en RDC entre dans la troisième génération
licence de troisième génération 3G

le ministre des Postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication (PTNTIC), Tryphon Kin-Kiey Mulumba.

La vente de la nouvelle licence pour cet âge a été lancée le 26 juin à Kinshasa.

La licence de troisième génération 3G de la téléphonie mobile se vent à 15 millions de dollars américains. Cette opération de vente a été lancée le 26 juin par le ministre des Postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication (PTNTIC), Tryphon Kin-Kiey Mulumba. Pour le ministre congolais, cette licence est un autre marché immense qui s’ouvre désormais aux opérateurs du secteur de la télécommunication. Il s’agit, à l’en croire, d’une nouvelle culture qui s’installe. Pourl’effectivité de cette opération, le président de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications au Congo (Arptc) a été enjoint de préparer des documents de paiement à mettre à la disposition des opérateurs du secteur.

La vente de cette licence constitue, pour l’État congolais, un moyen de mobilisation des recettes pour le Trésor public. Le ministre des PTNTIC a, par ailleurs, souligné les opportunités qu’offre cette licence en termes d’appels des services divers, de transfert des données et surtout d’internet à haut débit. Il également rappelé auxopérateursdusecteurde la communication que le prix de cette licence avait été convenu de commun accord entre eux et l’État congolais. C’était, a-t-il précisé, dans le cadre de la transparence, en mettant un terme à toutes les spéculations autour de cette question.

Il estrappelé que le prix de cette licence a été à la base d’une crise qui s’est installée au sein de l’Arptc.Un des responsables de cette institution avait été limogé pour avoir dénoncé la sous-évaluation de cette licence dans les propositions soumises à la hiérarchie. Après une émission à la télévision, son supérieur direct, qui a senti ses combines dévoilées, a pesé de tout son poids pour nuire au dénonciateur.
À ce jour, des questions continuent à fuser sur ce prix. D’aucuns voudraient savoir si le prix fixé est celui dénoncé par cet ancien cadre de l’Arptc ou il a été revu à la hausse.
Lucien Dianzenza

 

 


Tags assigned to this article:
3GlicencemobileportableRDCtéléphonie

Related Articles

Viols en RDC : « Ils cherchent de l’or dans nos vagins »

Par Valérie Dupont | Journaliste |RUE 89 En République démocratique du Congo, « les viols massifs se déroulent dans des villages près des zones

RDC: Matata Ponyo veut remplacer Télécom & Agilis pour le contrôle des appels entrants

Les appels internationaux entrants seraient actuellement au centre d’une fraude majeure qui fait perdre au Trésor public plus de 5

RDC : Le général John Numbi mis en cause dans le meurtre de Floribert Chebeya n’est plus à la tête de la police

[wp_ad_camp_3] Par une ordonnance lue dimanche à la télévision publique, le président Joseph Kabila de la République Démocratique du Congo

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*