« L’actualité africaine en 5 titres » du 12 août 2016

[GARD align= »center »]

actualité africaine en 5 titres

Zambie: un scrutin présidentiel à l’issue incertaine

Près de sept millions de Zambiens votaient jeudi dans le calme pour élire leur président, un scrutin à l’issue incertaine où deux hommes, le sortant Edgar Lungu et son principal opposant Hakainde Hichilema, sont favoris après une campagne entachée par plusieurs incidents violents.

remake du duel Neuf candidats sont en lice dans ce scrutin qui devrait se résumer à un remake du duel de la précédente élection entre M. Lungu du Front Patriotique (PF) au pouvoir et M. Hichilema, surnommé HH, un riche homme d’affaires autodidacte qui se présente sous la bannière du Parti uni pour le développement national (UPND).

Jeudi après-midi aucun incident majeur n’avait été rapporté et les longues files d’électeurs observées dans la capitale Lusaka par un journaliste de l’AFP laissaient présager d’une participation élevée.

« Je suis content de la participation pour l’instant. Je vais rentrer chez moi et attendre calmement l’annonce des résultats. Je vous enjoins à faire de même », a déclaré Edgar Lungu, dans un communiqué après avoir voté.

« Nous espérons des élections libres et transparentes. Le peuple de Zambie doit prendre une décision très importante aujourd’hui », a indiqué de son côté Hakainde Hichilema, à la sortie de son bureau de vote de Lusaka, ajoutant que le pays connaissait « son pire leadership depuis l’indépendance », en 1964.

Deux cas de polio enregistrés au Nigéria  

L’Organisation mondiale de la santé a confirmé jeudi deux nouveaux cas du virus dans le nord-est du Nigeria. C’est un sérieux revers pour le pays qui espérait avoir éradiqué la maladie.

Deux enfants ont été paralysés par le virus. C’est la première fois que des cas de polio sont enregistrés au Nigeria depuis deux ans. Le pays espérait être exempté de la maladie en 2017.

Le séquençage génétique a révélé que les nouvelles infections sont étroitement liées à une souche du virus détecté pour la dernière fois à Borno en 2011.

Le gouvernement nigérian et l’OMS ont décidé de réaliser des campagnes de vaccination à grande échelle et renforcer la surveillance, afin de prévenir de nouvelles infections au Nigeria. Il n’existe pas de traitement pour la maladie, seul un vaccin permet d’éviter de contracter le virus.

Au Nigéria, les campagnes d’immunisation sont parfois difficile à cause de la présence du groupe djihadiste Boko Haram. Pour l’heure en dehors de l’Afrique, seuls deux autres pays, le Pakistan et l’Afghanistan, ont encore une transmission active de la poliomyélite.

Burkina: 12 morts et 26.000 sinistrés à cause des intempéries

Au moins douze personnes sont mortes et plus de 26.000 ont été déclarées sinistrées au Burkina Faso, à cause de vents violents et d’inondations provoqués par des pluies diluviennes depuis juin, a déclaré jeudi le responsable des secours d’urgence.

Depuis « juin nous avons commencé à enregistrer des situations de catastrophes notamment des inondations, des vents violents qui ont occasionné au moins douze morts, 35 blessés graves et plus de 26.000 sinistrés », a déclaré le secrétaire permanent du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation, Yipenè Florent Bakouan.

Les victimes sont mortes par noyade ou dans l’effondrement de leurs habitats souvent très précaires dans ce pays sahélien où 40% des 19 millions d’habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté.

A Ouagadougou, la capitale, « deux personnes ont été emportées par les eaux », tandis que quatre autres sont mortes emportées par les eaux ou à cause de l’effondrement de leurs maisons, à Namissiguima dans le nord, a-t-il précisé.

Dans les banlieues et bidonvilles de Ouagadougou, 9.942 personnes ont été déclarées sinistrées et deux milliers d’entre elles ont été relogées dans des écoles, a-t-il indiqué.

« Nous avons aussi dénombré 2.577 maisons endommagées, près de 100 tonnes de céréales ont été perdues, 237 greniers ont été détruits, plus de 123 ovins, caprins ont été tués et plus de 630 volailles sont également mortes », a ajouté M. Bakouan.

La plus forte des économies africaines est l’Afrique du Sud

L’Afrique du Sud est la plus forte des économies africaines. Ces deux dernières années, le Nigeria a revendiqué la première place, mais un nouveau calcul qui utilise les taux de change courants place l’Afrique du Sud au sommet du podium.

Selon le correspondant BBC à Johannesburg, ces nouveaux calculs sont basés sur les chiffres du FMI du Produit intérieur brut pour les deux pays en 2015.

Cette année, le rand sud-africain et le naira nigérian sont allés dans des directions opposées par rapport au dollar – le rand a gagné environ 16%, tandis que le naira a perdu un tiers de sa valeur après avoir abandonné son rattachement à la devise américaine.

Mais à peu de choses près, sur trois cent un milliard de dollars, l’Afrique du Sud bat le Nigeria de cinq milliards de dollars.

Les deux économies se sont contractées au cours du premier trimestre cette année et courent le risque d’entrer en récession.

Mali: élections municipales le 20 novembre

Les Maliens sont appelés élire le 20 novembre leurs maires « sur toute l’étendue du territoire national », sept ans après les derniers scrutins communaux dans ce pays en proie à des troubles, a annoncé mercredi le gouvernement.

Le Conseil des ministres réuni mercredi sous la direction du président Ibrahim Boubacar Keïta « a adopté un projet de décret portant convocation du collège électoral, ouverture et clôture de la campagne électorale à l’occasion de l’élection des conseillers communaux », affirme le gouvernement dans un communiqué.

« Le collège électoral est convoqué le dimanche 20 novembre 2016 sur toute l’étendue du territoire national à l’effet de procéder à l’élection des conseillers communaux », déclare-t-il.

La campagne électorale doit s’ouvrir le 4 novembre et prendre fin le 18 novembre, poursuit-il.

D’après une source jointe par l’AFP au ministère de l’Administration territoriale, les dernières élections communales remontent à 2009. Selon le Code électoral, ce ministère est chargé de « la préparation technique et matérielle » des référendums et élections au Mali, mais la supervision et le suivi des scrutins sont du ressort de la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
actualitéafriquepolitique

[fbcomments]

Related Articles

Libye: des miliciens islamistes contrôlent l’ambassade américaine à Tripoli

 [GARD align= »center »] Des miliciens de la coalition Fajr Libya (Aube de la Libye), comprenant des islamistes, ont pris le contrôle

Tchad: inondations et sauterelles viennent s’ajouter a la crise alimentaire

Le ministre tchadien de l’Agriculture, Djimet Adoum, s’est inquièté samedi des inondations et infestations de sauterelles dans plusieurs régions qui

RDC: 11 cas probables ou confirmés de fièvre Ebola, avec 9 décès

Onze cas probables ou confirmés de fièvre hémorragique virale de type Ebola, avec 9 décès, ont été signalés dans la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*